Une halte fraîcheur unique sur la rue St-Denis à Montréal!

Un couloir de 2,5 m X 22 m de long

(Crédit photo : Alexandre Guilbeault)
Un jeu d'ombres et lumières

(Crédit photo : Alexandre Guilbeault)
45 buses qui consomment seulement 0,022 litre par minute

(Crédit photo : Alexandre Guilbeault)
(Crédit photo : Alexandre Guilbeault)
Isabelle Giasson, Arcadia Studio

(Crédit photo : Alexandre Guilbeault)



Montréal, le lundi 19 juin 2017- Implantée sur cinq cases de stationnement face au 4301 rue St-Denis, entre les rues Marie-Anne et Rachel, La Vague, c’est 74 cadres de bois individuels qui pivotent de trois degrés l’un à la suite de l’autre, pour évoquer le mouvement d’une vague venant s’échoir sur le trottoir. Les sept tons de bleu utilisés pour l’installation artistique rappellent les effets de couleurs qui caractérisent les vagues quand elles sont perçues dans la lumière du jour. Quarante-cinq brumisateurs sont activés par un œil magique, offrant une sensation de rafraichissement instantanée. Cette sensation est provoquée par une augmentation du pourcentage d’humidité dans l’air qui fait descendre la température ambiante, et ceci sans une seule gouttelette d’eau.

Deux sources d'inspiration
Conçu pour la première fois à San Francisco en 2007, le Parklet (petit parc) prolonge temporairement le trottoir sur des cases de stationnement pour y créer un espace privé ou public de détente et de sociabilité. Le terme « placottoir » est généralement employé dans la région de Montréal pour décrire ce type d’espace public qui redonne la place aux piétons.

La halte fraîcheur est également un lieu d’arrêt et de repos. Conçue récemment en Europe, elle rafraichit grâce à l’insertion de brumisateurs qui permettent de diminuer la température d’environ 5 degrés lors des journées chaudes d’été. Ce type d’installation se voit surtout sous les auvents des terrasses privées commerciales, mais il commence à apparaitre dans les espaces publics. À ce jour, il ne semble pas avoir été installé ni dans les placottoirs du Canada, ni même en Amérique du Nord!

L’idée de combiner une halte fraîcheur à un placottoir appartient au maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal de Montréal, M. Luc Ferrandez. Celui-ci a confié le projet à Anne-Marie Collins, gestionnaire des projets innovateurs et spéciaux à l’arrondissement qui a retenu la firme montréalaise Arcadia Studio pour la conception et réalisation du premier prototype de halte fraîcheur avec brumisateurs au Canada.

Dès l’étape des esquisses, les concepteurs d’Arcadia Studio ont souhaité entreprendre le projet sous un angle artistique et de le bonifier d’une composante ludique qui viendrait susciter un effet action-réaction. La forme d’un couloir de 2.5m X 22m étant prédominante, l’idée de dynamiser ce passage par un mouvement – rappelant le long creux d’une vague - est apparue comme l’élément-clef de l’œuvre. « C’est le travail d’une équipe multidisciplinaire en amont qui a permis de pousser le design plus loin », souligne Isabelle Giasson, présidente d’Arcadia Studio. « Dès le début, nous avons fait appel au talent et à l’expertise de l’architecte paysagiste, l’ingénieur en structure, le récréologue, l’expert en brumisation et le designer graphique pour mener à terme ce projet innovateur. »

Le Système de brumisation comprend 45 buses qui consomment 0.022 litre par minute. La citerne contient 415 litres (110 gallons) et fournit suffisamment d'eau pour une durée d'une journée d'utilisation de 12 heures. Un détecteur de pluie permet d'arrêter le système pour éviter le gaspillage d'eau.

La Vague est un projet de l'arrondissement Plateau-Mont-Royal qui offre une expérience rafraichissante mais aussi artistique, ludique et sociale. Elle contribue également au verdissement de cette artère commerciale et témoigne de la mission principale d’Arcadia Studio : mettre l’être humain au cœur de nos préoccupations.

Bio Isabelle Giasson
Isabelle Giasson travaille comme architecte paysagiste, designer urbain et récréologue, et détient un MBA des HEC. Elle préside l’Association des architectes paysagiste du Québec depuis 2015 où elle s’implique sur de nombreux comités professionnels. Elle est membre de l’American Society of Landscape Architects (ASLA), du Congress for the New Urbanism (CNU) et du comité Placemaking Leadership Council aux États-Unis. En tant que directrice et associée en architecture de paysage pour le Groupe Cardinal Hardy, le Groupe IBI et Lemay, elle a dirigé une douzaine de projets s’étant mérités des prix d’excellence. En 2016, elle fonde une firme multidisciplinaire, Arcadia Studio, pour créer des milieux de vie qui se démarquent par leur qualité, leur convivialité et leur durabilité. Isabelle Giasson a enseigné comme chargée de cours et chargée de formation pratique à l’Université de Montréal, et elle est fréquemment invitée à donner des conférences.

Bio Arcadia Studio
Arcadia est un mot grec faisant référence à un lieu où la nature et les êtres humains vivent en harmonie. Cet univers reflète la philosophie humaniste d’Arcadia Studio, créateurs de milieux de vie basés sur la convivialité et le développement durable. Arcadia fait appel à ce qu’il y a de meilleur en nous : la créativité, le partage, l’innovation, la générosité, le dépassement de soi.

« Mettre l’être humain au cœur de nos préoccupations, c’est ce qui nous différencie. »


Note :
Ce texte est le communiqué de presse intégral de v2com (v2com-newswire.com). Sofadéco se décharge de toutes responsabilités factuelles et linguistiques.

Voir toutes les actualités

Actualités


Le chic magazine sur la décoration au Québec