Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2011 - Aménagements paysagers - Que vienne la nuit…

Voici un exemple remarquable de jardin de baignade.

Texte : Sylvie Laberge      


Tout comme les spas naturels, les jardins de baignade sont aménagés de façon à ce que l’on ait l’impression de se prélas­ser sur les berges d’un étang à la campagne. Le plan d’eau est délimité en partie par de très gros rochers, certains pouvant peser jusqu’à 15 ou 20 tonnes. La manipulation de ces masto­dontes demande un savoir-faire particulier, que seuls quelques paysagistes savent mettre en œuvre.

Le site est entouré de végétation, dont une haie de thuyas parfai­tement taillée. Les arbres en isolé, encore jeunes, formeront une canopée qui, sans être complètement fermée, permettra d’ici quelques années à une ombre bienfaisante de s’installer. Les conifères, à la ramure fournie, côtoient harmonieusement les feuillus aux branches plus espacées. Un cerisier à feuillage pourpre, arbre fruitier issu des nouvelles vagues d’hybridation, atteindra bientôt la taille respectable d’une quinzaine de mètres, grâce à sa croissance rapide. Une haute palissade procure également une excellente intimité aux propriétaires du jardin. Plusieurs plates-formes de bois, à la manière des quais publics que l’on observe dans de petits villages, amènent le promeneur à proximité de l’eau.

Les graminées occupent la place d’honneur à plusieurs endroits autour de la berge. Encore une fois, les feuillages volent la vedette. Contrairement aux fleurs, magnifiques mais éphémères, les limbes sont souvent les premiers à apparaître et les derniers à disparaître, égayant de leurs formes bigarrées les jardins de tous les styles. Les plates-bandes, entièrement recouvertes de paillis, accueillent également quelques visiteurs inorganiques : de petits lampadaires, éparpillés ici et là. Une fois la pénombre arrivée, ceux-ci créent, à l’aide de leur lumière tamisée, une atmosphère digne des jardins les plus courus.

Info+
Conception et réalisation : AquaPlantes