Magazine de décoration Sofadéco Hors série - Édition Hors série 2010 - Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine - Réminiscences maritimes
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco
Obtenez votre version numérique cliquez ici!

Sommaire

Sofadéco Hors série / Hors série 2010



Oasis d’exception érigée à deux pas de la Baie-des-Chaleurs, cette demeure située à Bonaventure regorge de souvenirs et se veut le résultat d’une passion véhémente pour les phares, ces guides si précieux pour les marins d’autrefois.

Texte : Julie Houde       Photos : Lysa Roy      


Portrait de Véronique Roy

Négligeant la routine au profit du changement, la designer Véronique Roy met ses talents à contribution pour concevoir des décors savoureux de tous les styles. Dans ses bagages, 15 années d’expérience dans le domaine du design et une passion certaine pour le métier artistique. « Je peux me dépasser chaque fois. C’est toujours un nouveau défi à relever! » s’exclame la créatrice. À la tête de Décor Conseils Véronique Roy, elle préfère le style classique et jongle sans hésiter avec les nouvelles tendances.<##>


Jadis, le phare de Pointe-Bonaventure s’élevait sur la pointe de l’Échouerie qui longe la baie, à quelques mètres seulement de la résidence située actuellement sur le terrain. Construite en 1902, explique le propriétaire de cette maison, la structure de 10,4 mètres accueillait les visiteurs curieux de connaître l’histoire de l’endroit. Au fil des ans, les grandes marées ont dévoré le cap, et le phare a dû être relogé à Fauvel, puis au quai Bonaventure. « En cent ans, l’eau a emporté 10 pi de terrain », précise la designer Véronique Roy, qui a conçu l’intérieur de la résidence.

Plus tard, c’est l’oncle de la propriétaire actuelle qui a acquis le grand espace vert pour ensuite le vendre à cette dernière, originaire de la Gaspésie. Accompagnée de son mari, elle y a donc construit une résidence secondaire dans laquelle elle vient s’installer au cours de l’été. Résidant présentement à Fabreville, le couple veut toutefois s’installer dans ce havre de paix une fois la retraite amorcée. Remplie de souvenirs familiaux et de moments de détente incomparables, la demeure se révèle un espace privilégié pour les hôtes qui désirent s’évader de temps à autre de la vie quotidienne.

Lire l'article complet