Magazine de décoration Sofadéco Hors série - Édition Hors série 2010 - Laurentides - Une véritable oeuvre d’art
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco
Obtenez votre version numérique cliquez ici!

Sommaire

Sofadéco Hors série / Hors série 2010



Tel un rêve, cette maison a d’abord pris naissance dans l’imaginaire des propriétaires. C’était un refuge inconnu du reste du monde, dans les bois, en montagne, qui se fondait dans le paysage naturel.

Texte : Maude Denis       Photos : Donald Courchesne       Stylisme : Valérie Gilbert       Recherche : Valérie Gilbert



Portrait de Mance Poudrier

Mance Poudrier est une artiste qui œuvre dans le domaine du design d’intérieur depuis plus d’une dizaine d’années. Diplômée en arts visuels à l’UQAM, elle se spécialise dans les techniques de faux-finis et la peinture décorative. Ainsi, ses tableaux ont la dimension de plafonds et de murs, et elle les peint pour des projets résidentiels, commerciaux et touristiques. Passionnée par les textures, elle travaille les plâtres, les stucs et les ciments en adaptant la matière aux décors tant urbains que champêtres. Son travail dans cette maison a duré neuf mois. Son entrée dans le projet a débuté dès le moment où les murs ont été recouverts de gypse. Le concept du décor a été développé de concert avec la propriétaire. Pour sa réalisation, des professionnels de l’aménagement intérieur, aussi passionnés et perfectionnistes les uns que les autres, se sont joints à elles.<##>


« Nous avons sillonné nos 24 acres de terre une dizaine d’années avant de choisir l’emplacement de la maison », confie la propriétaire. Le cap de roches dénudées de la montagne et la vue panoramique de ce lieu précis ont été le point de départ du projet. « Après, continue-t-elle, il a fallu deux années de défrichage, pendant lesquelles nous avons tracé un chemin d’accès de la route municipale à la maison et nettoyé le boisé des arbres morts. Nous avons également rencontré à plusieurs reprises notre ami architecte François Grenon pour que la structure de la demeure réponde à nos besoins tout en respectant l’environnement. » Puis, il y a eu 10 mois de travail d’excavation, de fondation et de structure du bâtiment. Entre autres, l’ingénieur Sejean Hachem avait le mandat de mettre au point deux systèmes de géothermie pour assurer la climatisation de la maison et de concevoir une structure d’acier pour maintenir un toit de verre à 34 pi du sol. Chef d’orchestre de cette construction qui a duré près de deux ans, Gilles Chagnon, gérant de projet, a su relever le défi avec le plus grand dévouement.

Lire l'article complet