Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2010 - Artiste & artisan - Pierre Bellemare, artiste peintre : le bonheur en toile de fond…
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Été 2010



Lumineuses, les récentes toiles de Pierre Bellemare dégagent de la joie. Juste à les contempler, nous nous sentons bien, loin des soucis quotidiens. Il faut dire que l’artiste a lui aussi retrouvé un vrai bonheur de peintre depuis qu’il a réalisé un grand virage artistique l’an dernier, se tournant vers un art abstrait d’où émane une étonnante énergie.

Texte : Jean Frenette      


Bachelier en communication graphique de l’Université Laval (1984), Pierre Bellemare n’a jamais cessé de peindre durant ces années où il fut graphiste pour Radio-Canada, les gouvernements fédéral et provincial et quelques agences, avant d’œuvrer à son compte à partir de 1991. Représenté dans plusieurs galeries depuis cinq ans, d’abord avec un art figuratif, il a ressenti une certaine fatigue l’an dernier. « J’ai arrêté de peindre pendant plusieurs semaines, raconte l’artiste. Puis, ma blonde m’a suggéré d’aménager un atelier plus grand et de penser à ce que je pourrais faire d’autre… »

Ainsi fut dit, ainsi fut fait… Lorsqu’il commence à peindre dans son nouvel atelier, il prend une nouvelle direction. « J’ai trouvé ma vraie voie, l’abstrait. J’ai retrouvé le bonheur de faire ce que je fais et l’énergie que je mets dans mon travail… Il n’y a plus de limites! » s’enthousiasme Pierre. Non seulement les toiles sont complètement différentes, mais l’ambiance de création est, elle aussi, totalement autre. Par exemple, auparavant, il écoutait de la musique classique lorsqu’il était devant son chevalet. Aujourd’hui, c’est toujours au rythme de la musique énergique et positive de U2 qu’il s’attaque aux toiles. Et quand je dis qu’il s’attaque, je pèse mes mots : les murs de son atelier semblent avoir été pris d’assaut par la peinture!

Pierre explique qu’il y a comme « une bataille des couleurs » sur ses toiles. « Il peut y avoir un mélange des couleurs, mais d’autres fois, elles s’affrontent et se superposent. J’ai parfois des surprises et des satisfactions incroyables », affirme-t-il. Toutefois, n’allez pas croire que le geste est aléatoire; la puissance du mouvement est contrôlée. « Il faut qu’il y ait de l’esthétisme dans le chaos, que le chaos soit construit… C’est de la création pure, mais mon expérience de graphiste cartésien demeure en arrière. Il faut qu’il y ait une logique dans l’art abstrait, que ça se tienne sur le plan visuel. C’est de la cohérence dans l’incohérence », s’amuse l’artiste.

Il constate d’ailleurs que ses œuvres atteignent moins l’intellect qu’auparavant, qu’elles vont davantage chercher les gens au niveau des émotions.

Grand format
Le virage artistique pris par Pierre a aussi entraîné un agrandissement marqué de ses toiles, les plus récents canevas qu’il a achetés mesurant jusqu’à 48 po × 60 po. Il lui arrive même de faire des diptyques ou des triptyques! « Les grands formats me permettent une liberté de mouvement que le petit format ne permet pas, confirme-t-il. J’aime quand j’ai toute la latitude voulue et que je peux exprimer toute la puissance de cet art, l’abstrait. Parlez-moi de grand format, puis je suis de bonne humeur! »

La technique utilisée demande aussi plus d’espace pour se déployer vraiment. « Le splashing est un geste puissant qui crée un courant d’énergie », explique Pierre. Une belle énergie qui se sent lorsque l’on regarde le travail fini. De toute évidence, il est inspiré… « Je me mets dans un bon mood… » Mais avant de commencer une œuvre, il applique du mortier de structure sur la toile pour donner du relief, du mouvement. Puis, vient le moment de choisir les couleurs, souvent inspirées par ses voyages. « Ensuite, ça part… C’est sportif! » confie-t-il, le sourire aux lèvres.

Toujours est-il qu’il n’a plus cessé de peindre depuis sa pause de l’an dernier, et qu’il peint tous les jours. « Je suis très stimulé ces temps-ci », confirme le peintre. Alors, pour l’artiste tourmenté, il faudra chercher ailleurs; le bonheur est dans les toiles de Pierre et c’est contagieux… Il suffit de les regarder pour être atteint.

Site Internet : www.pierrebellemare.net

Galeries
Galeries Beauchamp (Québec)
Galerie d’art Émeraude (Montréal)