Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2010 - Aménagements paysagers - Un spectacle de variété
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Été 2010



C'est un aménagement absolument original que nous offrent les propriétaires de cette demeure moderne de Saint-Augustin-de-Desmaures. Une multitude de « pavillons » ont été aménagés dans la cour arrière, tous de facture différente.

Texte : Sylvie Laberge       Photos : Lysa Roy      


D’abord, une aire de repos de style antique est annexée à la maison. Les piliers et les poutres qui composent sa charpente sont de bois massif : les troncs nus ne nécessitent aucun artifice, leur authenticité se suffisant à elle-même. Au centre, un âtre diffuse sa douce chaleur durant les soirées un peu plus fraîches. Le toit soutient un charmant balcon orné d’une rampe de fer forgé, digne des contes de fées. Le sol est composé de pierres de couleur gris cendre aux formes et aux dimensions variées. Un mobilier d'apparence confortable meuble élégamment cet endroit discret. Un bar est aménagé dans l'angle. Son parement de lattes de bois et son comptoir de tuiles bleues et blanches lui confèrent un air joyeux. Les sièges qui l'accompagnent sont certainement très originaux! Il s'agit de balançoires faites de cordes solides, accrochées au plafond!

À droite, un petit étang aux rebords courbes est aménagé. Ses eaux peu profondes sont aérées à l'aide d'un puissant jet d'eau qui projette ses flots bouillonnants à plus de deux mètres de hauteur. Tout près derrière, une cascade se déverse dans le plan d'eau. Les très gros rochers qui forment sa structure sont judicieusement empilés de manière à projeter une image toute naturelle. À leurs côtés se dressent des thuyas taillés en forme de cônes. Le tableau est complété par trois grands palmiers qui étalent gracieusement leurs feuilles démesurées. L'étang accueille des poissons aux couleurs vives. Les rouges et les blancs de leurs écailles iridescentes reflètent les rayons du soleil. Certains étangs sont suffisamment profonds pour que leurs occupants puissent y demeurer toute l'année. Ici, les poissons sont retirés l'automne venu.

En face de l’étang, une petite construction se dresse. Ses matériaux sont semblables à ceux précédemment décrits, mis à part un qui est particulier : la toiture est en feuilles de palmiers séchées. L'ensemble se donne des airs de hutte tropicale. En dessous, des pavés de béton sont disposés en rangs bien ordonnés, et prennent la forme d'un bassin aux bords arrondis. À l'intérieur, une eau cristalline voyage et se jette dans la piscine.

L'eau prend une place importante dans la conception et l'aménagement de la cour. La piscine de forme quasi rénale occupe une grande partie du terrain. Ses eaux invitantes scintillent sous le bleu du ciel. Ses contours sont aussi recouverts de pierres taillées, celles-là délimitées par une lisière de pelouse bien drue. Ici et là, de nombreuses roches sont déposées, comme oubliées par un glacier.

Une grande quantité de végétaux décore l'aménagement. Les plantes annuelles sont très présentes, et c'est leur court cycle de vie qui les rend si populaires. En effet, ces organismes ont évolué de manière à ce que tout leur travail de reproduction soit complété en une seule année. Ainsi, leur floraison survient habituellement tôt en saison, elle est abondante et dure généralement plusieurs semaines. Le but ultime étant la production de graines pour assurer la pérennité de l'espèce, les amateurs s'empressent de couper les fleurs fanées. Les plants s'efforceront alors de provoquer une nouvelle floraison, pour le plus grand bonheur des jardiniers!

Plusieurs arbres sont aussi présents dans ce décor. Leur cycle de croissance est aux antipodes de celui des plantes annuelles. Les arbres vivent de nombreuses années, entre 20 ans et... 5000 ans pour certains! Ces derniers croissent souvent dans des conditions extrêmes, comme le sommet ou le versant des montagnes, à l'abri des haches des bûcherons! Le climat sévère qui règne dans ces environnements ne laisse aux arbres qu'une très courte saison de croissance : quelques semaines, parfois même quelques jours! Un arbre de 2 m de hauteur croissant sur le pic d'une montagne se révèle fréquemment plusieurs fois centenaire! D'autres arbres ont une croissance fulgurante : plus de 2 m par an! C'est le cas des eucalyptus, qui atteindront une taille respectable de plus de 15 m ou 20 m en très peu de temps. Leur hauteur à maturité sera de plus de 100 m!

Au Québec, les conditions climatiques sont très variées. Certains arbres présents dans nos cours arrières vivront aussi quelques centaines d'années, profitant aux générations suivantes pendant des décennies. Parmi ceux-ci, la plupart des érables et des chênes notamment, mais aussi des hêtres, des frênes et des ormes. Les végétaux dont la durée de vie est courte comptent dans leurs rangs plusieurs espèces de cerisiers, certains bouleaux et quelques espèces de peupliers. Quel que soit leur genre ou leur famille, les arbres sont sans aucun doute des éléments de valeur à incorporer à un aménagement. Ici, la cour est cernée par une élégante clôture de fer forgé. Derrière elle, une haute haie de thuyas procure une agréable intimité aux occupants.

Les formes, les contours et les utilisations sont ici très diversifiées. L'imagination des propriétaires n'est entravée par aucun tabou ni aucune règle. Les aménagements paysagers reflètent souvent la personnalité des habitants des lieux. Chez nous, les étés sont courts et capricieux, et nous trouvons certes beaucoup plus agréable de nous reposer dans une cour qui procure un sentiment de confort, de joie et de contentement : une cour qui nous ressemble!