Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2010 - Aménagements paysagers - Union libre
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Été 2010



Voici un jardin tout neuf qui enchante, à Saint-Augustin-de-Desmaures! Une très grande place a été réservée à la piscine, l’élément central de cet aménagement. Ses rebords courbes suggèrent une ouverture d’esprit dans le choix du style du jardin. De plus, la très grande plate-bande qui longe le plan d’eau est formée d’une longue ligne droite terminée par un arc, un amalgame libre de tout formalisme. L’ensemble du jardin se love dans un écrin de verdure, délimité par une haute haie de thuyas bien taillée.

Texte : Sylvie Laberge      


Le sol dallé entourant la piscine est accompagné de pierres taillées de bonne dimension, formant un escalier de quelques marches seulement. Des pots sont déposés directement sur la pierre. Ils sont garnis de graminées ornementales qui, se balançant gracieusement au gré du vent, ajoutent du mouvement à l’endroit. À l’autre extrémité, un espace a été aménagé afin d’accueillir un petit foyer.

Dans la plate-bande, une dualité de rouge et de jaune s’exprime. De très grands lys côtoient des hémérocalles de moindre hauteur. Quelques pierres décoratives y sont aussi déposées. De jeunes conifères habilleront bientôt le jardin avec élégance, une fois leur maturité atteinte. Ces magnifiques végétaux sont à croissance lente, promettant des années de contemplation. Parmi eux, une épinette de 2 mètres de hauteur se fait chauffer le pied par un congénère nain de variété différente. Différents tons de vert habillent chacune de ces variétés. Leur complémentarité ajoute une touche d’harmonie dans cette portion de la plate-bande.

Des astilbes en plein déploiement floral donnent une impression de légèreté à l’ensemble, grâce à leur feuillage aux bords profondément découpés. Les fleurs minuscules sont abondamment visitées par les insectes butineurs, et elles demeurent attrayantes même une fois la période de floraison active terminée. À ce moment, les tiges florales restent rigides pendant que les fleurons s’assèchent. Prenant lentement une teinte brun doré, ces derniers ne tomberont que graduellement, pour disparaître complètement l’hiver venu. Un peu plus loin, un genévrier étend ses courtes branches. Cet arbuste croît lui aussi lentement et demande une taille régulière, afin de conserver son aspect touffu. Derrière, quelques thuyas de forme conique complètent le tableau. Une terre légère et de bonne qualité constituera un gage de croissance régulière et maintenue pour ces végétaux à grande longévité.

Au bout de la plate-bande, un abri est disposé sur un piédestal fait du même matériau que le contour de la piscine. Sa couleur terre se fond agréablement avec les végétaux environnants. Des meubles de jardin reposent sous son toit inondé par les chauds rayons du soleil. Cet équipement permet aux propriétaires de profiter au maximum des capricieux étés québécois. Une horloge domine l’entrée de l’abri. Sa facture un peu vieillotte évoque les horloges de gare, qui occupaient une place prépondérante dans la vie des voyageurs aux horaires chargés, rappelant à l’ordre les retardataires, peu pressés de prendre leur train. Aujourd’hui, dans ce jardin de banlieue, l’horloge a délaissé cette fonction. Elle ne rappelle plus le temps du travail, mais celui du repos, qui n’avance heureusement qu’au compte-gouttes.

Info+
Conception et réalisation : Les Mains Vertes du Paysage • Éclairage : Kichler par Derco • Pavé : Permacon • Piscine : Concept piscine