Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2010 - Art et concept - L’élégance du style de Ludwig Mies van der Rohe
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Été 2010



Il est de ces créateurs complets. Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969) fut un architecte et un designer déterminant pour l’esthétique moderne du 20e siècle. Sa touche particulièrement raffinée, mais fonctionnelle fait de ses créations de véritables objets d’art. Privilégiant les matières les plus sophistiquées, dont l’onyx, le marbre, le travertin, les cuirs et le verre, il se démarque dès le début de sa carrière en Allemagne, pour poursuivre en terre américaine dès la fin des années 1930.

Texte : Sabrina Clitandre      


Puisqu’il combine les formations de designer et d’architecte, plusieurs projets conçus par Mies van der Rohe sont de véritables créations intégrées dans lesquelles les éléments de mobilier, les matériaux de construction et l’aménagement extérieur forment un tout harmonieux. Soucieux de correspondre aux concepts modernes, il favorise une beauté nouvelle qui exalte les lignes simples et l’utilité confortable.

Des classiques modernes

C’est surtout par la création du pavillon de l’Allemagne pour l’Exposition universelle de Barcelone en 1929 que l’on reconnaît habituellement le style du designer. Les canapés, chaises, bancs et tables effilés qui y ont été présentés font maintenant partie des indispensables du design : de style fonctionnaliste, les créations de Mies van der Rohe incarnent les idées du concepteur avec brio. La combinaison réussie du cuir pour les assises et dossiers et de l’acier inoxydable profilé pour les piètements de ces meubles marque l’imaginaire du design. Dessinés et réalisés de manière exceptionnelle, ses objets dégagent une forte présence et peuvent habiller parfaitement tout intérieur contemporain.

Ces icônes du design proposent des lignes épurées et subtilement courbées, qui donnent grâce et élégance à ces meubles pensés pour pouvoir être produits à grande échelle, tout en proposant un luxe certain.

Les lignes fines et courbées de cette chaise soulignent la structure tout en proposant une composition intemporelle. Les tubes métalliques chromés forment un siège qui semble aérien, mais solide. Le fonctionnalisme préconisant un travail sans fioritures inutiles, Mies van der Rohe s’attarde malgré tout aux détails, la minutie étant toujours visible dans ses créations. « Dieu est dans les détails », se plaisait-il à dire, ce qui se voit ici dans les courbes épurées, réfléchies et toujours soignées.

« Less is more »

Au-delà de sa réputation indéniable de designer, la notoriété de Ludwig Mies van der Rohe a été acquise par ses constructions architecturales des années 1950 et 1960. Plusieurs gratte-ciel américains lui sont en effet redevables de son génie inventif en architecture contemporaine. Bordant les rives du lac Michigan, la Lake Point Tower de Chicago présente plusieurs caractéristiques de son travail : formes simples, lignes claires, configuration transparente, mur-rideau en verre et austérité luxueuse.

De composition asymétrique, le bâtiment de verre permet à la luminosité extérieure de pénétrer à l’intérieur, ce qui confère au bâtiment fonctionnalité et éclat. La recherche d’authenticité de Mies van der Rohe modifie l’image de l’architecture et la face des paysages urbains du 20e siècle. Malgré ses préoccupations esthétiques précises, qui évacuent toute surabondance décorative, le style développé par l’architecte demeure nettement humain par le choix rigoureux de matériaux somptueux. Bronzes, marbres et autres pierres précieuses se côtoient et sont reconsidérés dans une esthétique toute moderne favorisant la géométrie et la clarté.

Son leitmotiv, less is more, préconisait la qualité plutôt que la quantité. Comme penseur de gratte-ciel, Mies van der Rohe a mis de l’avant l’idée que les villes devaient contenir des bâtiments imposants, mais de bon goût, pratiques, mais gracieux et d’une esthétique universelle. Le luxe s’est converti à l’idée moderne grâce aux concepts rationnels de Ludwig Mies van der Rohe.