Magazine de décoration Sofadéco - Édition Mars - Avril 2010 - Halte gourmande - Sagamité : le feu des Premières Nations
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Mars - Avril 2010



La culture et les traditions se transmettent de génération en génération. La passion, elle, se vit à chaque instant. C’est une combinaison de ces trois éléments qui a fait naître le restaurant Sagamité.

Texte : Sonia Lachance       Photos : Brigitte Thériault      


Culture et tradition
Le restaurant est situé à Wendake, une réserve où l’on vit au rythme de la chute Kabir Kouba. Cette dernière est connue des habitués du restaurant, surtout en période estivale, puisqu’elle meuble le décor de la terrasse.

À l’intérieur du restaurant, la culture et les traditions prennent plusieurs formes. Les œuvres, exposées avec fierté, en sont un bon exemple. Chaque totem a ses couleurs, chaque tableau a son histoire. L’un raconte la cérémonie de la chasse, l’autre met en valeur les danses traditionnelles. Le masque situé au centre de la salle à manger représente le Gardien de la porte.

Cuisine et passion
Lorsqu’on discute avec le propriétaire des lieux, Steeve Gros-Louis, on ressent rapidement la passion de cet homme pour sa culture et ses traditions. Artiste fier et messager de sa nation, il saisit chaque occasion de faire connaître le peuple huron-wendat. Au Sagamité, son amour de la tradition huronne a mis la table pour le plat de résistance de l’établissement : la potence.

Plutôt spectaculaire, ce met vous réchauffera assurément. Ici, on est loin de la métaphore, puisque la potence est un hérisson de fonte suspendu sur lequel on pique des morceaux de gibier, de filet mignon et de fruits de mer ou de viande qu’on fait littéralement flamber devant ses yeux. Selon le choix du gourmand concerné, c’est le le brandy ou Pernod qui attise la flamme et qui parfume le résultat.

Le feu (appelé yatisda dans la langue des Huron-Wendat) est un élément important du restaurant Sagamité. Il est d’ailleurs à l’origine de la création de la potence. On a cherché à recréer, par le biais de ce plat, le feu qui était à l’époque un lieu de réunion, de communication. On a élaboré plusieurs prototypes de potence avant d’arriver à reproduire cette flamme haute et vive qui en a fait un plat distinctif, servi depuis l’ouverture du restaurant, en 1999.

À ce feu sacré vient s’ajouter le rythme des Premières Nations. Les occasions spéciales, tels les anniversaires, sont soulignées par la danse et le chant traditionnel. On choisit le morceau interprété, rythmé par les battements du tambour, en fonction de la personne à qui la prestation est destinée. Par exemple, votre personnalité calme ou énergique influencera le choix de la pièce offerte. Certains chanceux verront même leur prestation réalisée par le propriétaire des lieux en personne (annoncez vos couleurs dès votre arrivée, il semble que les serveurs solliciteront leur patron pour que ce dernier prolonge son passage au restaurant et vous démontre son talent).

Tous sont-ils immédiatement imprégnés par la tradition huronne-wendat? Certains oui, d’autres non. Mais peu importe, le repas demeure une expérience culinaire qui vaut le déplacement.

L’ambiance du restaurant est agréable. Le personnel est courtois, franc et sympathique. Le décor est dans le ton; il convient bien à l’essence du lieu. Pas de grandes prétentions, pas de fausse modestie. Un lieu coloré et chaleureux, qui laisse transparaître – par ses cuisines ouvertes – le désir sincère du propriétaire de faire connaître sa culture, ses traditions et sa passion à tout ceux qui le désirent.

Restaurant Sagamité
10, boulevard Bastien
Wendake
418 847-6999
www.sagamite.com