Magazine de décoration Sofadéco - Édition Novembre 2009 - Place à la relève! - Un loft urbain parsemé d’œuvres d’art
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Novembre 2009



Pour la rentrée automnale, Sofa déco entre en classe avec sa nouvelle chronique Place à la relève! D’ici l’été 2010, découvrez le talent des finissants en Techniques du design d’intérieur du Collège François-Xavier-Garneau ainsi que celui des finissants en Décoration intérieure et étalage du Centre de formation professionnelle Marie-Rollet. Et voyez ce que les designers seniors de la grande région de Québec en pensent …

Texte : Julie Houde      


Projet :
Les élèves du cours Atelier 3 de la technique de Design d’intérieur du Cégep François-Xavier Garneau devaient, en équipe, réaliser un mandat fictif, soit celui d’aménager un loft spécialement conçu pour un collectionneur d’œuvres d’art afin qu’il puisse mettre en valeur sa collection.

Consignes à respecter :
Les étudiants avaient comme tâche de concevoir un loft contemporain pour un client fictif qui aime recevoir chez lui de nombreux invités. Les espaces devaient donc être vastes, et les pièces, capables d’accueillir de six à huit personnes. Le choix du mobilier et des accessoires devait être effectué en fonction du confort, et le client devait avoir la possibilité de réaménager l’espace selon la présentation de ses nouveaux projets. Puis, la cuisine, la salle à manger et le séjour avaient l’obligation d’être dans une pièce à aire ouverte afin de favoriser la discussion entre les invités en tout temps.

Réalisation :
Sofa déco a choisi de présenter le projet de Sandra Ouellette et de Mathieu-André Gravel qui ont conçu ce loft sur mesure avec le logiciel Architecture 2008.

Objectifs des étudiants :
– Sandra Ouellette et Mathieu-André Gravel ont opté pour un décor contemporain aux couleurs sobres, masculines et neutres afin de mettre en valeur les œuvres du client dans un environnement postindustriel.

– Pour les mêmes raisons, l’équipe a choisi de provoquer un choc des styles et des cultures. Pour ce faire, elle a misé sur l’éclectisme dans son choix du mobilier et de l’architecture : des colonnes au design soigné sortant tout droit d’une autre époque, un canapé modulaire à la marocaine et des incursions baroques telles que le piétement des tables. Le style contemporain prédomine et se présente par des éléments de mobilier aux formes très géométriques. De plus, les matériaux accentuent le contraste des éléments.

– Pour terminer, Sandra Ouellette et Mathieu-André Gravel ont tiré leur inspiration des méthodes d’exposition des musées afin d’abriter des œuvres dans des vitrines pour attirer le regard.

Qu’en pensent-ils?

Philippe Harvey,
designer
Les murs et les habillages de fenêtre sombres sont, pour les œuvres et même la ville qu’on aperçoit, une très belle trame de fond. Cette coquille foncée met aussi bien en valeur la structure de cet espace que tous les meubles, dont certains sont des classiques du design, en les traitant comme des œuvres d’art à part entière. Cette mise en scène bien dosée ne met pas en compétition les différents éléments. Ils interagissent, tout en gardant leur spécificité; on en apprécie la diversité et le contraste, mais on ne peut qu’admirer l’unité de l’ensemble.

Denis-M. Fortin,
designer
La pièce est agréable, fenêtrée en coin, avec une bonne hauteur sous plafond, ce qui permet l’installation et la présentation de sculptures ou autres œuvres 3D de grandes dimensions, tandis que les objets de tailles inférieures seront mis en valeur dans la niche murale. Le divan modulaire, avec ses lignes pures, se glisse naturellement dans l’espace et invite à la conversation et à la détente. Je m’interroge cependant sur le choix du noir comme coloris des murs et des tentures; une nuance soutenue de gris recevrait mieux la lumière et serait plus douce pour l’œil.

Christiane Ruel Côté,
designer
Félicitations à nos deux étudiants en aménagement! Ils ont su créer un décor dans les tendances actuelles, tout en respectant le but premier de cette réalisation, soit de mettre en valeur les œuvres d’art du collectionneur et d’aménager un espace pouvant recevoir plusieurs invités. Les lignes sont épurées, le mobilier modulaire amène une grande flexibilité à l’aménagement, l’architecture est aérée et les accessoires ont été choisis avec sobriété pour faire ressortir les volumes et la symétrie de la pièce. Tout est harmonieux et bien équilibré.