Magazine de décoration Sofadéco - Édition Mai-Juin 2009 - Saveurs d'ici et d'ailleurs - Recettes - Les saveurs des bières d’ici

Si les grands crus accompagnent très bien les plats lors d’un bon souper, il en est de même pour les bières artisanales qui dévoilent leurs arômes et leur subtilité en se mettant à nu lorsqu’on les déguste avec des mets appropriés. Afin de découvrir ou redécouvrir certaines d’entre elles, cinq microbrasseries de Québec vous présentent deux de leurs bières brassées sur place. À la vôtre!



La Barberie

La Blanche aux mûres (5 % d’alcool)

On décrit la Blanche aux mûres comme une bière blanche de blé, teintée naturellement par les mûres, ce qui lui confère une couleur rose et parfois bleutée. L’acidité des fruits frôle le palais et une douceur maltée rafraîchissante s’empare de la bouche. La subtilité du houblon et les arômes délicieux ont rapidement fait de la Blanche aux mûres la bière la plus populaire de l’endroit.

Suggestions : « La Blanche aux mûres est à son meilleur lorsqu’elle est servie bien froide », mentionne Bastien Têtu, brasseur à la microbrasserie. Il conseille également de la savourer avec des fruits de mer ou des mets asiatiques, car les saveurs plus discrètes s’harmonisent à merveille avec celles de la boisson alcoolisée.

La Rousse bitter (4,5 % d’alcool)

La Rousse Bitter est une bière amère qui plaît aux plus grands amateurs comme aux plus petits. En bouche, elle offre un parfum de malt caramélisé et un goût distinctif fort en houblon. Une mousse abondante et persistante surplombe la robe rousse aux reflets orangés pour une apparence des plus alléchantes.

Suggestions : Bastien Têtu propose de boire la Rousse bitter à une température de 6 à 8 °C. Elle s’apprécie avec les mets épicés et relevés qui rehaussent indéniablement son goût. On peut également l’accompagner de viandes rouges cuites sur le barbecue, de grillades et de gibiers.

Microbrasserie d’Orléans

L’Ambrée à l’Érable (6% d’alcool)

L’Ambrée à l’Érable contient des notes de caramel qui lui confèrent une saveur sucrée accompagnée d’un subtil goût de fumée provenant du malt pâle utilisé. Ce dernier lui donne également sa couleur ambrée qui séduit l’œil et aguiche les papilles gustatives. La présence du houblon s’harmonise parfaitement avec la douceur du sirop d’érable de l’Île pour une bière ronde à déguster à tout moment.

Suggestions : Jean Lampron, brasseur de la microbrasserie d’Orléans, propose de servir l’Ambrée à l’Érable plus chambrée, soit vers 12 °C afin que vous puissiez découvrir ses arômes à leur apogée. Appréciez-la avec des viandes et des fromages fumés ou bien des gibiers. Accompagnatrice idéale pour le temps des sucres, elle saura vous mettre en appétit.

L’Extra Stout (7 % d’alcool)

Cette bière noire a été fabriquée à partir d’un assemblage de différents malts grillés et brûlés. En bouche, elle dévoile un arrière-goût de chocolat noir et de torréfaction. Notons que les grains de café utilisés pour concevoir cette bière sont torréfiés par le Corsaire Microbrasserie, située à Lévis. Par son fort caractère, l’Extra Stout sait ravir les amateurs de bières complexes, riches et fortement alcoolisées.

Recommandations : Étant forte en alcool, l’Extra Stout doit être servie autour de 12° C afin qu’elle puisse vous révéler toute sa subtilité. « Elle accompagne bien les plats de terrines et les vieux cheddars, par exemple », précise Jean Lampron.

L’Inox Maîtres Brasseurs

La Trouble-fête (5% d’alcool)

Peu houblonnée, la Trouble-fête séduit même ceux qui, habituellement, ne se considèrent pas comme des amateurs de bières. C’est son aspect trouble, en raison du fait qu’elle n’est pas filtrée, qui est à l’origine du nom qu’on lui a octroyé. Cette bière d’inspiration belge aux parfums d’agrumes et de coriandre a été créée au cours de la toute première année d’existence de la microbrasserie, soit en 1987. Depuis, elle n’a cessé de conquérir le cœur des gens, à un point tel qu’elle est devenue la bière favorite des clients.

Suggestions : La Trouble-fête doit être servie froide avec, à l’intérieur, une tranche de lime afin d’ajouter à la bière une touche de fraîcheur. « On peut l’apprécier en mangeant un hot-dog européen avec lequel elle s’harmonise parfaitement », mentionne Pierre Turgeon, l’un des propriétaires de l’endroit.

La Trois de pique (5% d’alcool)

Cette bière tient son nom de celui qui s’y est trempé les lèvres pour la toute première fois. « Celle-là, ce n’est pas une deux-de-pique », s’est-il alors exclamé. Comme la bière n’était pas encore baptisée, ses créateurs lui ont donné le nom de Trois de pique. Bière rousse de type anglaise , elle est très amère et se caractérise par un goût délicat de houblon floral qui laisse les arômes de caramel s’épanouir davantage.
Suggestions : Il est conseillé de servir la Trois de pique chambrée pour en savourer toute la finesse. Riche et onctueuse, elle accompagne très bien les fromages relevés.

Archibald

La Ciboire (5,6 % d’alcool)

De style India Pale Ale, la Ciboire est sèche en bouche , mais laisse un arrière-goût de caramel avec des pointes de torréfactions. Ses effluves de caramel et de malt fin chatouillent l’odorat pendant la dégustation. Dotée d’une amertume franche, elle se démarque par sa forte présence en houblon qui lui décerne un goût unique. L’orge utilisée pour concevoir cette bière, comme toutes les autres de l’endroit d’ailleurs, provient de la Malterie Frontenac à Thetford Mines.
Suggestions : Yves Bergeron, maître brasseur à l’Archibald, recommande de servir la Ciboire à une température de 4 à 7 °C. « Idéale au repas avec les produits de la mer, elle se savoure également avec des fromages corsés, spécialement ceux à pâte ferme et mi-ferme », précise-t-il.

La Brise du lac (4,8 % d’alcool)

Pilsner de type Mûnchner Helles, la Brise du lac revêt une couleur blé agrémentée de papillotements dorés qui nous séduit dès le premier coup d’œil. Douce et complexe en bouche, elle contient l’équilibre parfait entre le houblon floral et le malt utilisé.
Suggestions : La Brise de lac se boit en apéritif ou se marie remarquablement avec les mets non relevés, tels les nachos et les salades.

Le Corsaire Microbrasserie

La Seeraüber (4,8 % d’alcool)

Ainsi baptisée, la lager couleur paille fait référence à la microbrasserie. En effet, le nom Seeraüber signifie « corsaire » en français. C’est une bière de type Pilsner allemande. En bouche, ses arômes délicats caressent le palais et son goût très houblonné s’harmonise parfaitement avec sa douceur et sa saveur légèrement maltée.

Suggestions : « Elle accompagnera à merveille les sandwichs, les plats céréaliers, tels que la pizza, le wrap et le bretzel, mais aussi les plats de salade fraîche et parfumée », explique Olivier Fortin du Corsaire Microbrasserie. Elle se savoure froide, soit à 6 ou 7 °C.

La Bristol

De type ESB (Extra Special Bitter), la Bristol contient des notes de caramel escortées de touches d’agrumes et de fruits noirs. Sous sa robe rousse se cache une amertume très élevée. Dégustée sans accompagnements, la Bristol charmera les amateurs de bières gourmandes et riches.

Suggestions : La Bristol est meilleure au goût lorsqu’elle est servie à une température de 9 à 10 °C. « Elle se marie bien avec les desserts aux noix et les sucres caramélisés », mentionne Olivier Fortin. Vous pouvez aussi la savourer avec un foie gras aux pommes ou avec de la saucisse douce.

N’hésitez donc pas à partir à la découverte des bières d’ici qui sauront sans aucun doute vous plaire.