Magazine de décoration Sofadéco - Édition Mars-Avril 2009 - L'art de recevoir - À chaque vin son verre

Si l’appréciation d’un vin relève grandement de la subjectivité, le choix du verre dans lequel on le déguste influence indéniablement nos impressions. Grâce à leur forme respective, les verres nous révèlent le caractère de chaque cépage en nous laissant deviner son aspect visuel, son potentiel aromatique ainsi que son goût unique.

Texte : Julie Houde      


Comment entretenir les verres?

Pour nettoyer les verres, on ne doit en aucun cas les déposer dans le lave-vaisselle ni utiliser de savon. Les produits laissent des résidus de savons tenaces dont l’odeur peut altérer le bouquet subtil et délicat du vin. Il faut donc rincer le verre à l’eau chaude jusqu’à ce que toute tache disparaisse.


« Le visuel d’un verre détient d’abord une certaine importance, puisqu’il peut altérer le bouquet du vin. La coupe givrée, colorée, ou pire, en métal est déconseillée », expliquent les spécialistes de chez Trudeau Corporation, principal fournisseur d’articles de cuisine en Amérique du Nord. Il faut donc miser sur la simplicité. « Le verre doit être incolore et très mince afin de ne pas modifier les saveurs », ajoutent-ils.

À retenir :

• Oublier les décorations pour que l’alcool puisse montrer sa couleur et son brillant. En effet, notre premier contact avec le vin est visuel. Dans une certaine mesure, il peut influer sur la perception. Par exemple, une belle brillance annonce des saveurs plus intenses et une acidité bien intégrée, alors qu’une couleur terne est rarement la promesse d’un vin intéressant.
• Bannir les bords recouverts d’une mince couche or ou argentée qui gâcherait la qualité de la dégustation.
• La grandeur appropriée d’une coupe devrait avoisiner 35 cl.

Pour les vins corsés : Barbaresco # 1

Le goût sucré se dévoile à l’extrémité de la langue alors que les tannins se perçoivent à l’arrière des dents, et l’acidité, tout au fond du muscle. Un verre avec un buvant élargi, comme celui-ci, dépose le vin sur le bout de la langue. Il augmentera donc la perception du sucré. À l’inverse, un verre très resserré amènera le vin plus rapidement sur le fond de la langue, mettant ainsi l’acidité en valeur.

Par conséquent, « le buvant élargi de ce verre permettra une diffusion de la boisson qui fera oublier l’acidité d’un vin corsé », précise-t-on chez Trudeau Corporation.

Vous pourrez alors savourer toute l’intensité d’un Barbera, par exemple, et découvrir ses principales notes de cerises et de prunes, selon l’appellation, tout en atténuant son acidité prononcée qui caractérise spécialement ce cépage.

Pour les vins rouges plus doux : Brunello # 5

Comme les parfums jouent un rôle primordial dans la gustation, il est important de bien humer les arômes des vins pour en connaître pleinement la saveur.

En ce qui a trait aux vins jeunes, ils nécessitent un contact avec l’air pour dégager leurs arômes et ainsi pouvoir dénuder leurs parcelles de fruits mûrs, leurs notes herbacées ou leurs touches épicées qui effleurent notre odorat. C’est pour cette raison que le buvant de ce verre ne se referme pas. Il laisse le vin constamment en contact avec l’oxygène de l’air afin de nous transmettre ses plus belles qualités.

Pour les vins rouges de grande qualité : Barolo # 4

Contrairement au précédent, un vin plus âgé ne doit pas être trop agité, puisque ses arômes s’évaporent rapidement. Ainsi, on ne pourrait découvrir les subtilités des saveurs offertes d’un vieux bordeaux, par exemple. C’est donc pour conserver les arômes que le buvant de ce verre se referme légèrement.

Pour les vins blancs : Chardonnay # 6

Tout comme les vins rouges peu avancés en âge, plusieurs vins blancs nécessitent un contact avec l’air afin de permettre aux arômes de se libérer davantage. Il devient alors intéressant de pouvoir humer les parfums fruités ou floraux d’un vin blanc, savourer l’élégance d’un cépage aux saveurs d’agrumes ou au nez parfumé d’épices exotiques.

Pour tous les types de vin : Verre de dégustation

« Ce verre peut être utilisé pour tous les types de vins, mais aussi pour les alcools de qualité, les liqueurs, les vins liquoreux et les portos », précise-t-on chez Trudeau Corporation.

Souvent nommé le verre universel, il rappelle la tulipe par ses flancs arrondis. Par sa forme, il permet un bon mouvement giratoire pour bien admirer la robe que présente le vin, nous laissant observer sa brillance et sa limpidité. Quant à l’embouchure du verre, elle favorise la concentration des arômes.

Pour les champagnes et les mousseux

La forme élancée du verre permet de mieux jouir du spectacle de l’ascension des bulles provoquée par l’oxygène. Certains fabricants vont même jusqu’à grafigner volontairement l’intérieur du verre afin de favoriser la formation de ces bulles.

Le buvant resserré assure la conservation des arômes pour que notre sens olfactif puisse en profiter pleinement.


* La sélection de verres provient de la boutique Trudeau Corporation. L'appellation donnée à la coupe correspond au nom des produits sur le site Internet de l’entreprise : www.trudeaucorp.com. Vous pouvez vous rendre sur ce site pour connaître les dépositaires des produits Trudeau.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à tenter l’expérience vous-même en sélectionnant le verre approprié qui vous aidera à mieux apprécier vos cépages favoris.


Sources :
www.trudeaucorp.com
Ian Caisse, sommelier
Jérôme Couture, conseiller en vente à la Boutique du Vin Rive-Sud