Magazine de décoration Sofadéco - Édition Avril 2008 - Aménagements paysagers - Tranquillité assurée

Amoureux du jardinage et vouant un culte certain à la beauté des paysages, les propriétaires de l’endroit offrent aux curieux une rencontre avec la nature. Dans le respect et en démontrant une passion palpable pour le sujet, ils ont su créer une œuvre d’art qu’ils montrent sans retenue aux passants qui désirent en découvrir la splendeur remarquable.

Texte : Julie Houde      


Un amalgame de vivaces et d’annuelles assurent la beauté de l’endroit jusqu’à ce que l’été s’envole pour faire place aux feuilles de l’automne. Dirigé par un chemin de pierres, un petit cours d’eau ajoute une trame sonore au paysage. Lui et cinq autres petits ruisseaux se faufilent à travers la flore pour terminer leur course dans un grand bassin. Sur ce plan d’eau se bercent au gré du vent des nymphéas où quelques insectes viennent se reposer au cours de leur exploration quotidienne, le temps de s’abreuver un peu. Des fleurs exotiques s’épanouissent tout près du cours d’eau. Elles transportent les curieux dans un ailleurs paradisiaque.

Un petit pont de bois surmonte le cours d’eau et permet aux gens de se promener sans avoir à s’y tremper les pieds. Indiscrets, quelques oiseaux viennent jeter un coup d’œil au jardin, perchés sur les branches d’un tulipier qui trône fièrement dans la cour.

Un travail de longue haleine

Le jardin, c’est 10 000 pieds carrés de plates-bandes et 6 000 pieds carrés de gazon qui accueillent les multiples floraisons. C’est cinq ans de travail pour les propriétaires qui se levaient même la nuit pour mettre sur pied leurs nouvelles idées, comme quoi la nuit porte réellement conseil. Pour les aider, plusieurs amis leur ont donné un coup de pouce bien vert.

N’ayant pas élaboré un plan de départ à suivre, les propriétaires ont dû improviser sur le terrain. Ils ont à maintes reprises délogé des pierres et déraciné des arbres afin de les replacer ailleurs pour mieux visualiser le résultat final. Un travail de longue haleine dont le résultat n’aurait pas vu le jour sans la grande passion du couple pour le jardinage, occupation à laquelle il prévoit consacrer le plus clair de son temps lors de sa retraite.


Chaque matin, les amoureux, un à un, font le tour de leur jardin pour admirer le décor qui s’offre à eux. Le soir venu, ils refont le même parcours, cette fois à deux, main dans la main, afin de profiter de ce petit moment d’intimité. Un endroit merveilleux qui éveille les sens. Un tableau d’artiste qui semble avoir pris vie le temps d’une saison.