Magazine de décoration Sofadéco - Édition Avril 2008 - Tour de proprio - Une maison sur mesure

Un intérieur irrésistible, tout à l’image des gens qui l’habitent!

Texte : Mélanie Veilleux      


Portrait de la designer Danièle Dion

Lorsqu’on demande à Danièle Dion ce qu’est une designer, elle nous répond : « C’est une artiste-psychologue-magasineuse-collaboratrice », rien de moins! Un défi qu’elle relève jour après jour avec brio. Elle aime que ses clients travaillent avec elle jusqu’au fameux « wow » exclamatif. Elle sait alors qu’une fois encore elle peut dire mission accomplie!


Dans les Boisés Saint-Rédempteur, une famille file des jours heureux. Dans la résidence, chacun a ses aires, chacun a sa place, et tous évoluent dans le plus grand respect des uns et des autres. D’ailleurs, c’était la directive : construire une maison qui puisse réunir dans l’harmonie les cinq occupants qui allaient l’habiter.

La réussite de ce projet est l’œuvre de Construction Maurice Bilodeau, de Danièle Dion, designer, et des proprios.

Au cœur de la maison, une élégante mosaïque de céramique se trouve à nos pieds et des arches en symbiose nous dirigent avec élégance vers l’escalier, la cuisine, le salon et la salle à manger.

De riches matériaux

« Chaleureuse est l’adjectif qui décrit le mieux cette cuisine », affirme la designer Danièle Dion.

Son secret? Son teint chocolat, agencé à de solides matériaux. Ici, l’ardoise resplendit de couleurs naturelles à chaque extrémité de la pièce. On la remarque d’abord du côté de la cuisinière et, ensuite, du côté du foyer à deux faces. Une mise en place qui a fortement contribué à donner à l’endroit un caractère invitant. Certes, la fenestration, donnant sur le boisé situé à l’arrière de la résidence, fait aussi grand effet.

De style shaker, les armoires de cuisine affichent pleinement la pureté de leurs formes. De mèche avec le vaste espace dont jouissent les occupants, elles offrent un espace de rangement plus que suffisant et permettent de garder à la portée de la main les accessoires nécessaires à la préparation des repas. Et, dans un juste équilibre, des insertions de verre poli y ont été ajoutées.

Pratique, le coin-repas assure un charmant quotidien aux membres de cette famille.

D’inspiration asiatique

Ici, un ailleurs situé quelque part dans les terres asiatiques. Le propriétaire, un grand voyageur, a parcouru entre autres pays la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Corée du Nord pour son boulot. À chaque fois, il a rapporté avec lui des souvenirs, petits et grands, dont plusieurs logent aujourd’hui dans la salle à manger.

L’ensemble endimanché est surplombé d’un plafond au rose prononcé qui teinte également la soie qui habille la fenêtre. Les murs supérieurs sont d’une grande sobriété, tandis qu’un papier peint ayant l’apparence du jute recouvre les murs inférieurs.

Partout, les encastrés installés dans les retombées de plafond mettent les pièces hautement en valeur et ajoutent richesse à la maison.

Bienséant

« Le salon est la pièce la plus protocolaire de la maison. Il appartient au couple de la maisonnée, qui reçoit ici ses invités », explique Danièle Dion. À ce propos, si les murs pouvaient parler, ils nous confieraient que les conversations y sont nombreuses et animées.

Sur le parquet de merisier, on a placé un mobilier en cuir près duquel se laisse admirer l’autre face du foyer de la cuisine. De ce côté-ci, c’est le quartz qui l’encadre. Au-dessus du foyer, du bois ouvragé et un tableau asiatique sont éclairés par d’élégantes appliques.

Dans cet environnement, le bleu, le brun et le beige se répondent avec béatitude.

Sublime : Le soir venu, le plafond profite d’un doux éclairage diffusé par des spots de lumières dirigés vers le haut et cachés dans les gorges.

La salle de bains

Point de mire sur la salle de bains des maîtres qui se trouve à l’étage. Pensée pour deux, elle a été aménagée habilement et élégamment.

On a d’abord créé un meuble-lavabo contenant deux grands lavabos rectangulaires. Entre les deux, on a pris soin de laisser courir la beauté du marbre, surface qui laisse à chacun des occupants un espace plus que suffisant lorsqu’ils y sont tous deux réunis. La grandeur du meuble-lavabo était prétexte à ajouter des espaces de rangement. Nul objet disgracieux n’entrave ainsi l’esthétique des lieux.

Parfaitement assortie, une colonne en pâte de verre semblant délimiter l’espace a été posée au mur, en plein centre du module, avec comme centre d’attraction une jolie armoire en porte-à-faux.

Derrière les portes coulissantes, la baignoire a pris place. La baignade se fait au son d’une musique d’ambiance diffusée par des haut-parleurs intégrés dans la pièce.

La chambre de fiston!

Au sous-sol, le cadet et la benjamine trouvent logis. Ils y ont chacun leur chambre et partagent la même salle de bains.

La chambre de l’adolescent arbore des airs très masculins. « Tout comme sa sœur, il a choisi lui-même sa literie. Nous sommes donc partis de celle-ci pour aménager la pièce », note Danièle Dion.

Un décor simple pour un jeune homme s’intéressant au monde qui l’entoure et aimant les couleurs naturelles, les voitures et la lecture!

Dans la salle de bains des enfants, des meubles-lavabos ont été installés de chaque côté de la pièce, chacun à une extrémité différente pour gagner de l’espace. Petite mais fonctionnelle, la salle de bains regroupe aussi douche et toilette, que l’on a placées derrière une porte, au fond de la pièce. De cette façon, chacun a droit à son intimité.

Réunion de famille

C’est également au sous-sol que l’on a installé le cinéma maison de la famille. Sans prétention, ce dernier est avant tout un lieu de rencontre où il fait bon se retrouver dans les temps libres.

Afin de loger et de camoufler tout l’arsenal du cinéma maison, des fils électriques au téléviseur, le mobilier intégré occupe un mur complet. En plus d’être drôlement pratique, il donne un caractère sacré et cérémonieux à cet espace familial.

Comme dans tout bon cinéma maison, murs et plafond ont été insonorisés, l’éclairage a été bien pensé et le son, bien réparti. Et le must? Un canapé modulaire tout confort, profond et garni de gros coussins où l’on peut se prélasser sans contrainte.