Magazine de décoration Sofadéco - Édition Février 2008 - Espace à découvrir - L’Hôtel de Glace : l’art d’un instant

Visiter l’Hôtel de Glace constitue une expérience unique. Ce bâtiment, puisque éphémère, est d’un luxe exceptionnel. L’Hôtel défie la nature, mais utilise à la fois les forces de cette même nature; il naît en janvier, au cœur de l’hiver québécois, pour disparaître, peu à peu, en avril. Serge Péloquin,
directeur artistique de l’Hôtel de Glace--


Texte : Julie Houde      


Saviez-vous que…

- L’Hôtel de Glace a une superficie de 3 000 m2.
- Le lustre d’entrée pèse à lui seul 160 kilos.
- Le complexe créé 120 emplois directs.
- L’Hôtel génère des retombées de 10 millions de dollars pour la période d’opération de 12 semaines.
- En moyenne, 70 000 visiteurs par an viennent voir l’Hôtel des quatre coins du monde : Québec, Canada, Japon, États-unis, Europe, Australie, Brésil, Afrique, etc.
- 4 000 personnes viennent y passer la nuit chaque année.



Véritable château digne des contes d’hiver dans lesquels reine des neiges et fée des glaces éveillent notre imaginaire, l’Hôtel de Glace est sans aucun doute un attrait magistral. Dans cet espace unique, l’eau se transforme en monument le temps d’une saison.

À l’extérieur, 1 350 000 kg de neige et 450 000 kg de glace ont été moulés pour former un hôtel luxueux et original au style architectural gothique. Alliant esthétisme et nécessité, la structure conçue permet à l’édifice de demeurer en place tout au long de l’hiver.

Derrière les portes, une magie s’installe. La matière, d’une grande pureté, dévoile ses différentes teintes alors que la clarté du jour vient s’y loger. Tantôt translucide, tantôt bleutée, elle insuffle la vie dans le décor enchanté. À l’intérieur, un lustre de glace majestueux diffusant des petits points de lumière nous accueille. Des textures ajoutées rappelant parfois la brique, parfois le ciment donnent l’illusion de matériaux réels et des œuvres gravées à même les murs créent des sculptures étonnantes où un instant de vie semble s’être figé dans le temps. Pour compléter le tout, des petites fissures creusées ici et là laissent pénétrer les rayons du soleil qui illuminent le chef d’œuvre. Dans un tel univers, on ne s’étonnerait même pas d’apercevoir des petits êtres d’un monde imaginaire venir s’installer, la nuit, lorsque les lumières sont éteintes et que plus personne n’y est…

L’Hôtel de Glace, c’est 36 chambres et suites thématiques qui, par leur décor unique et rafraîchissant, savent bien accueillir leurs occupants. Chaque pièce porte un nom reflétant sa personnalité. Quatre d’entre elles constituent un clin d’œil au 400e de Québec et racontent, chacune à sa manière, une époque, une valeur propres à la ville. D’autres chambres sont le résultat du concours Architecture Éphémère, ouvert aux universités qui offrent un programme lié à l’architecture. Ces pièces témoignent du talent et de la créativité certaine de la relève dans le métier. L’Hôtel abrite également deux salles d’exposition où œuvres de tous genres savent attirer le regard des amateurs, ainsi qu’une chapelle que de nombreux couples choisissent pour unir leur destinée.

À la manière d’une toile, le N’Ice Club s’offre sans retenue au regard des gens. Des reproductions des œuvres de Gaudì, célèbre architecte espagnol, sont sculptées et gravées dans la pièce. Chacune raconte à elle seule un petit moment de la vie de l’artiste. Les formes arrondies, les masques sculptés derrière le bar, la rosace, le dossier des fauteuils et la texture particulière des murs des alcôves, endroits intimes pour bavarder, sont autant de références à Antoni Gaudì. Un endroit charmant et dynamique à découvrir en dégustant un petit cocktail froid.

L’Hôtel de Glace, c’est enfin un art en soi, un monument qui, bien vite, retournera d’où il vient.

La finalité de l’art, ce n’est pas seulement de fabriquer des objets à exposer éternellement, mais c’est aussi établir une relation entre les hommes et les femmes ceux qui dansent avec l’hiver en construisant ces courts instants de beauté. Serge Péloquin, directeur artistique de l’Hôtel de Glace--