Magazine de décoration Sofadéco - Édition Février 2008 - Tour de proprio - Élégance révélée

Entrez dans un univers au jeu de couleurs monochrome à la fois chic et sans prétention, où rien n’a été laissé au hasard!

Texte : Mélanie Veilleux      


Portrait de la designer Nancy Ricard

« J’aime amener les gens là où ils n’ont jamais osé aller », dit Nancy Ricard en parlant de son métier de designer, qu’elle pratique depuis maintenant 14 ans. Propriétaire de la boutique Un fauteuil pour deux, la designer, en plus de créer pour ses clients des intérieurs haut de gamme, parcourt le monde à la recherche de produits exclusifs qui font la réputation de cet endroit branché.


Un travail d’équipe hors pair entre la designer Nancy Ricard, Signature Cuisines AC et les propriétaires a donné lieu à un concept des plus intéressants pour revitaliser cette propriété. « Nous nous sommes inspirés des couleurs du bois que nous avions déjà dans la maison et fait en sorte que plus on avancerait vers la cuisine, plus le bois deviendrait foncé », explique la propriétaire. Un bel exercice qui a donné un résultat inspirant et lumineux.

Dorée par la lumière

Dans la salle à manger, c’est la couleur lumineuse de l’érable que l’on a placée au premier plan afin de rendre la pièce chaleureuse : « Nous voulions que cette pièce soit à la hauteur des événements qui s’y tiennent, soit des rendez-vous familiaux que nous aimons partager à tous les dimanches soirs », illustre l’hôtesse des lieux.

Pour la designer, la pierre angulaire de la pièce était la table de la salle à manger que les propriétaires possédaient déjà. À partir du style de celle-ci, Nancy Ricard a choisi des étoffes soyeuses qu’elle a placées aux fenêtres et entre lesquelles se dressent deux tableaux laqués orangés qui forment une seule et même œuvre. La plafonnier, tout aussi élégant, apporte à lui seul un vent de renouveau dans cette pièce que l’on souhaitait actuelle.

Coup de cœur : La table ronde placée près de la fenêtre, dont le piètement représente trois personnages rassemblés pour converser, est un véritable bijou et témoigne bien de l’âme que l’on a voulu insuffler à la salle à manger.

Moment d’intimité

La salle de bains, empreinte de sobriété, célèbre l’harmonie entre les différents éléments qui la composent : céramique, bois et galets. Comme toile de fond, un papier peint de soie tapisse les murs, et on a encore choisi la soie pour le tissu des stores romains dont les rayures foncées sont en velours. Ces riches textures nous laissent déjà présager les teintes plus foncées que nous découvrirons dans les prochaines pièces de la maison.

La banquette entre le meuble-lavabo et la baignoire est pratique pour les membres de cette famille : « Nous avons quatre enfants et il n’est pas rare que l’un d’entre eux vienne s’y asseoir pour se confier pendant que maman est dans le bain », raconte avec un sourire la propriétaire.

Objet précieux : L’arrangement floral est placé dans un vase rouge vif. Il a été fait à la main par la réputée Aviva Stanoff.

Belle tonalité

Dans la cuisine, le visage sombre et le visage clair de l’érable européen se rencontrent pour une première fois. Le soin apporté à la mise en place des deux teintes offre une belle luminosité à la cuisine; les pâles armoires reflètent avec force la lumière environnante. Un concept très étudié qui met en valeur le granit marbré des surfaces de travail et les petites briques du dosseret.

Au-dessus de l’évier, on aperçoit un souvenir de voyage d’une amie des propriétaires qui a séjourné en Russie.

Invitant

Le coin dînette est un prolongement de la cuisine fort lumineux grâce à la porte-fenêtre laissée à découvert. De riches matériaux pleins de caractère, tels que le bois zebrano des sièges, s’y montrent sous leur meilleur jour. Une table de verre ainsi ornée d’un abat-jour couleur cuivre ne peut qu’être accueillante.

Pratique et esthétique : Les miroirs qui semblent vouloir se fondre l’un dans l’autre font paraître l’espace plus grand. Par le fait même, ils servent à enjoliver l’apparence des lieux grâce à leur cadre en mouvement et recouvert de laque au subtil fini zebrano.

Dans la salle d’eau, le jeu des couleurs s’arrête. Les pièces que l’on souhaitait revigorer font maintenant la belle. Ne reste plus qu’à mettre pleinement en valeur un bois mordoré, que l’on a joliment rehaussé par le papier peint, la céramique et l’ardoise carrelée sur le comptoir du meuble-lavabo. Une belle réussite!