Magazine de décoration Sofadéco - Édition Été 2011 - Parlons techno - Le D-Premier de Devialet : une merveille du monde musical!

Devialet est une compagnie française située à Paris. Elle a été fondée en 2007 par deux ingénieurs de Nortel, qui ont décidé de quitter leur emploi pour se consacrer à la mise en marché et à l’évolution de la technologie ADH (Analogue Digital Hybrid). Cette technologie d’amplification hybride ouvre la voie à un niveau de performance sans précédent pour les équipements audio domestiques. L’innovation étant au cœur des préoccupations des deux partenaires, Pierre-Emmanuel Calmel s’est joint aux efforts de Mathias Moronvalle en 2004 et s’est consacré à la réalisation de son prototype d’une nouvelle génération d’amplificateurs hybrides. C’est à ce moment que leur travail d’équipe donne naissance à la technologie ADH. Un peu plus tard, en 2006, les deux passionnés feront la connaissance d’Emmanuel Nardin, de Quentin Sannié et de Manuel de la Fuente, qui se joindront à eux pour former l’entreprise Devialet.





*Distorsion d’intermodulation : combinaison indésirable de fréquences qui sont présentes dans la musique et qui ont tendance à altérer certains sons et à modifier la reproduction des timbres des instruments et leur emplacement dans l’espace.

**Distorsion thermique : variation de la répon­se du système en fonction de la tempé­rature de ses composantes électroniques internes. En des termes plus simples, cela signifie que la valeur mesurée de chacune des pièces électroniques varie légèrement si elles sont chaudes ou froides, provoquant ainsi une inégalité dans la reproduction musicale. De par sa conception unique et son temps de chauffe réduit à quelques secondes seulement, le D-Premier élimine cette distorsion qui réduit généralement l’attaque des notes et la justesse des timbres des instruments.

Références : www.devialet.com


La technologie ADH
Novatrice, la technologie ADH fait appel à un juste dosage de circuits analogiques et numériques, soit un circuit d’amplification analogique, assisté par huit circuits numériques puissants. Une sonorité fidèle et sans perte, voilà la mission que se sont donnée les concepteurs de la technologie ADH. L’entreprise Devialet apporte un vent de renouveau aux mélomanes et aux audiophiles en quête d’un son naturel qui exprime à la perfection l’émotion dégagée par les musiciens et leurs instruments. Les ingénieurs de Devialet ont donc fait en sorte de laisser la musique couler à l’intérieur des circuits électroniques sans en transformer l’essence. Des circuits extrêmement réduits et des composantes de très haute qualité sont à la base même de la conception de la technologie ADH. Plus de quatre années de recherche et de développement ont été nécessaires à la mise au point de cette technologie unique d’amplification, qui laisse toute la place à la musique. Vous n’avez jusqu’à aujourd’hui écouté que des interprétations faites par différents fabricants. Que diriez-vous d’écouter la musique?

Une main de fer dans un gant de velours
Contrairement à ce que l’on pourrait croire au premier coup d’œil, le D-Premier dispose d’une puissance considérablement élevée, soit 2 x 240 W sous 8 ohms. Il a donc été conçu de manière à satisfaire les consommateurs qui recherchent non seulement un appareil aux qualités esthétiques uniques, mais aussi un appareil capable de déployer beaucoup de puissance. Le D-Premier porte merveilleusement bien son nom, car il fait office de premier de la classe dans la combinaison du style et de la performance. Il est compatible avec tout type d’enceinte acoustique. Nul besoin d’énormes transformateurs lourds et énergivores; le D-Premier développe sa puissance au moyen d’amplificateurs numériques situés au cœur même de la section ADH, permettant ainsi d’améliorer le rendement de 85 % en moyenne.

Un préamplificateur qui unit l’analogique au numérique
Le D-Premier est d’une simplicité désarmante, tout en étant étonnamment complet et adapté aux nouveaux standards numériques. L’une de ses multiples particularités est qu’il est muni d’un préamplificateur qu’on peut configurer en fonction de chaque type d’entrée, qu’elle soit analogique ou numérique. Cet appareil exceptionnel met en valeur l’un des meilleurs convertisseurs numériques-analogiques actuellement offerts sur le marché. Ce dernier, conçu par Devialet, est lui aussi intégré à même l’amplificateur, réduisant ainsi le trajet parcouru par le signal pendant son traitement. Une telle conception permet de mini­miser considérablement les éventuels parasites ou les pertes d’informations que l’on constate habituellement sur un tracé de faibles signaux numériques. Il vous est donc possible de raccor­der directement votre ordinateur, votre lecteur de disques ou même une borne AirPort (borne Wi-Fi d’Apple) avec votre D-Premier pour profiter de ses performances exceptionnelles.

Un appareil digne d’un maestro
La puissance n’étant rien sans la finesse et la justesse, le D-Premier de Devialet se démarque par une fiche technique totalement séduisante. Il affiche le plus faible taux de distorsion de l’industrie, le meilleur rapport signal-bruit, la plus faible intermodulation et la meilleure impédance de sortie. En d’autres mots, il est d’une fidélité incomparable quand vient le temps de restituer des pièces musicales simples ou complexes dans leur intégralité. Cette perfection, obtenue par l’ensemble des caractéristiques de l’appareil, permet à la musique de se révéler sous son vrai jour et à l’émotion contenue de se déployer comme jamais auparavant. Il s’agit réellement d’un produit d’exception qui, malgré son appa­rition relativement récente, suscite déjà depuis un certain temps l’intérêt de la majorité des magazines d’électronique spécialisés.

Des caractéristiques impressionnantes, mesurées dans des conditions réelles d’utilisation :
Distorsion harmonique totale à pleine puissance : 0,001%
Distorsion d’intermodulation* : 0,001 %
Rapport signal-bruit : 130 dB
Aucune distorsion thermique** mesurable
Impédance de sortie : 0,001 Ω

Une polyvalence surprenante
Le D-Premier a été conçu de manière à pouvoir accepter tous les types de sources audio, tels que les tables tournantes, ainsi que les appareils numériques à branchement optique, coaxial ou XLR. L’appareil dispose également d’une sortie destinée au branchement d’un caisson de basse, ce qui ajoute plus de réalisme à vos écoutes de films ou de spectacles musicaux.

Le D-Premier est un appareil non seulement très évolué, mais aussi très évolutif. Le concepteur vient en effet de lever le voile sur une fonction fort intéressante qui sera ajoutée prochainement sur l’appareil. Bientôt, vous pourrez le raccorder à votre réseau Internet afin qu’il puisse y puiser votre musique et la reproduire avec une qualité de son hors du commun. Pour utiliser cette fonction, outre la connexion réseau, vous aurez besoin d’un iPad, d’un iPod Touch ou d’un iPhone afin de pouvoir visualiser les pochettes d’albums sur votre écran et de sélectionner vos choix. Un petit ordinateur portatif muni de la technologie Wi-Fi pourra également convenir. L’idée est d’avoir en main un appareil de ce type qui vous permet d’être assis confortablement devant votre chaîne stéréophonique et de pouvoir choisir ce que vous souhaitez entendre sans avoir à retourner à votre ordinateur principal. Une fois reçu par le D-Premier, votre signal numérique profitera d’un traitement haut de gamme effectué par le convertisseur numérique-analogique interne, qui en restituera chacune des notes et harmoniques avec subtilité. Bien que cette fonction de serveur musical ne soit pas encore offerte, vous pourrez l’ajouter à votre D-Premier actuel, et ce, au moyen d’une simple mise à jour que vous devrez télé­charger sur la carte SD fournie avec l’appareil. Ensuite, rien de plus simple, il vous suffira d’insérer cette carte dans la fente prévue à cet effet sur l’appareil. Enfin, le D-Premier peut égale­ment servir de contrôleur au cœur d’une confi­gura­tion multipièce. Chacune des entrées peut être configurée et paramétrée par une appli­cation téléchargeable sur la carte SD. Toutes les éven­tuelles mises à jour de l’appareil s’effec­tueront de la même manière, simple et efficace.

Conçu à la fois pour être stylisé et simple à utiliser, le D-Premier de Devialet dispose d’un seul bouton, celui de la mise sous tension; il est situé à l’avant de l’appareil et est habilement dissimulé par le logo de l’entreprise. Il est vendu avec une télécommande tout aussi dépourvue de nombreux boutons, comme c’est trop souvent le cas. D’une classe à part, la télécommande est une petite merveille d’ingénierie en soi. Fabriquée à partir d’un bloc d’aluminium poli massif, comme dans le cas de l’amplificateur, elle se distingue par son large bouton de volume rotatif, en dessous duquel se trouvent le sélecteur de source, le contrôle de niveau de basse –– dans le cas où vous utilisez un caisson de basse ––, un inverseur de phase et, finalement, le bouton de mise sous tension.

Il est indéniable que la précision et la minutie dont ont fait preuve les ingénieurs de Devialet dans la conception de chacune des pièces d’assemblage font du D-Premier un appareil d’une grande fiabilité. Plus de 2500 composantes entrent dans la fabrication du D-Premier; chacune d’elles a été vérifiée et mesurée dans des conditions réelles avant de se retrouver dans votre salon. En ayant apporté un tel soin dans leur petit bijou, de la conception à la fabrication, les concepteurs du D-Premier ont créé un appareil qui vous offrira de longues années d’écoute avec une qualité exceptionnelle de reproduction.

Le prix de détail suggéré par le concepteur est de 16 500 $. Vous pouvez visiter le site de Devialet (www.devialet.com) pour trouver votre marchand autorisé le plus proche.