Magazine de décoration Sofadéco - Édition Mars-Avril 2011 - Parlons techno - Les GPS routiers : comment s’y retrouver?
décoration, déco, magazine, désign, désigner, architecte, architecture, habitation, maison, sofa, décoration québec, déco québec, déco

Sommaire

Sofadéco / Mars-Avril 2011



Grâce à une baisse considérable de leur prix, les navigateurs GPS routiers ont gagné en popularité au cours des dernières années. Alors qu’ils étaient essentiellement des outils de travail au départ, ils ont maintenant leur place dans la voiture, en camping, en randonnée, ou dans la poche pour le simple plaisir de l’utiliser par-ci, par-là.

Texte : Christian Lafleur      


De nombreux véhicules en sont maintenant équipés, et ils ont remplacé les cartes encombrantes et les guides de poche que l’on conservait jalousement dans sa boîte à gants. Mais, sont-ils vraiment plus efficaces et plus simples d’utilisation que ces guides routiers? Rien n’est moins certain. Encore faut-il être en mesure d’utiliser ces gadgets électroniques avec aisance. De plus, il faut au départ choisir le bon instrument en fonction de ses besoins. Cette étape, trop souvent omise, peut être le début d’un rêve ou d’un cauchemar.

Ce qu’il faut savoir pour bien choisir son navigateur GPS
Premièrement, avant d’acquérir un GPS, il faut savoir que celui-ci sert à suggérer divers itinéraires. Bien sûr, ce sera à vous de décider si vous préférez le plus court ou le plus rapide. Mais, au-delà de cette fonction, il faut aussi savoir que les logiciels de présentation varient d’un fabricant à un autre. Tous n’ont pas atteint le même niveau de perfectionnement, et certains peuvent sembler plus attrayants ou plus conviviaux. Il est donc important que vous puissiez manipuler le produit avant d’en faire l’achat. Cela dit, certains grands noms dans l’industrie font l’unanimité, dont TomTom et Garmin, qui sont sans contredit les plus répandus.

Où, quand et comment?
Au-delà du logiciel de navigation et de la présentation visuelle du produit, il faut considérer la sensibilité du GPS et sa qualité de réception. Sur une route de campagne ou dans une région en grande partie découverte, tout ira normalement assez bien, peu importe l’appareil. Mais, en zone urbaine, là où se trouvent plusieurs grands édifices et de nombreuses sources de perturbation magnétique (structures d’acier, antennes d’émission, etc.), il est possible que la réception soit plus difficile. C’est pourquoi vous devez identifier les endroits où vous utiliserez votre navigateur GPS le plus souvent. S’il s’agit principalement d’une zone urbaine, vous devrez le mentionner au détaillant afin qu’il vous conseille correctement.

Plus qu’un gadget : un copilote
Peut-être serez-vous également intéressé à obtenir des infor­mations sur le trafic en temps réel et à vous voir pro­poser d’autres itinéraires par votre appareil. Sachez que cette fonction existe et que de plus en plus d’appareils la possèdent. Toutefois, elle est généralement payante; il est donc préférable de s’informer d’abord de ses coûts.

Si vous souhaitez utiliser votre navigateur GPS à l’extérieur de la voiture lors de vos déplace­ments et de vos loisirs, l’autonomie de l’appareil est un point important à considérer. Vous de­vez également prendre en compte la qualité d’affi­chage de l’écran, tant du point de vue de la qualité graphique que de celui de la luminosité. Rien n’est plus frustrant que d’essayer de voir ce qui est affiché à l’écran lorsqu’on est en plein soleil. Certains écrans possèdent une surface peu réfléchissante, alors que d’autres utilisent un procédé d’affichage peu sen­sible à la lumière ambiante. Il s’agit donc d’un point très important à considérer, surtout si vous utilisez votre navigateur lors de déplacements en nature. Finalement, la résolution de l’image peut constituer un facteur de taille lorsqu’on doit dis­­cerner rapidement certaines intersections complexes.

Évidemment, les utilisateurs de GPS apprécient particulièrement la fonction leur permettant d’en­ten­dre les informations relatives au trajet qu’ils désirent suivre. Si vous achetez un GPS qui pos­sède cette fonction, le son de votre appareil devra donc être d’une qualité optimale, afin que vous puissiez saisir parfaitement les instructions lorsque vous serez au volant. Si vous devez cesser de respirer pour bien entendre, vous trou­verez difficile de survivre à un long trajet! Plusieurs modèles disposent de fonctions servant à opti­miser le son dans un véhicule bruyant. Certains navigateurs vont jusqu’à s’ajuster constamment en fonction du bruit environnant. Cette fonction peut être particulièrement souhaitable pour ceux et celles qui possèdent un cabriolet ou qui circu­lent souvent dans des environnements bruyants.

L’ergonomie du GPS est aussi très importante pour les utilisateurs réguliers. L’appareil doit être simple à programmer; il doit posséder une inter­face efficace afin que sa mise en marche soit rapide et sans encombre. Si, au premier essai, vous arrivez à naviguer dans les divers menus et à vous servir de certaines fonctions avant même d’avoir consulté le manuel de l’utilisateur, c’est bon signe. La cartographie est certainement le point prin­cipal de tout navigateur GPS, mais la recherche de points d’intérêts l’est presque tout autant. Lorsqu’on arrive dans une ville et qu’on veut man­ger, sortir ou connaître les principales attractions, il est très agréable de pouvoir compter sur son GPS pour s’orienter. Encore là, il faut que le GPS soit facile d’utilisation et précis, car on risque de se décourager et de chercher plutôt la station-service la plus proche pour demander des renseignements.

La sécurité routière fait également partie des fonctions de certains appareils. Les GPS peuvent lire les informations relatives à la limite de vitesse permise à l’endroit où vous vous trouvez par le biais des radars.

Finalement, plusieurs appareils permettent la pla­nification des trajets en étapes, ce qui est utile, par exemple, si vous devez dévier de la trajectoire proposée pour faire une course ou éviter une route encombrée. Cette fonction vous permet d’ajouter des arrêts et de modifier la trajectoire initiale sans en perdre l’état d’avancement. Cette fonction peut être pratique pour les voyageurs de commerce qui doivent faire des arrêts fréquents dans différentes villes ou à plusieurs endroits dans une même ville. Elle permet une planification précise du trajet tout au long des déplacements.

Quelques principes de fonctionnement des GPS
Le calcul d’itinéraire est sans contredit la fonction première d’un navigateur GPS. Pour l’utiliser, vous devez simplement entrer vos points de départ et d’arrivée dans l’appareil. Grâce à sa fonction de positionnement géographique intégrée, un GPS vous indiquera sur une carte l’endroit exact où vous êtes. (Il s’agira donc de votre point de départ, à moins que vous n’entriez les données pour un futur déplacement.) À ce moment-là, vous devrez entrer manuellement les coordonnées de ce point de départ. Ensuite, votre destination. Vous pouvez simplement déplacer la carte de haut en bas et de droite à gauche pour trouver la région vers laquelle vous souhaitez vous déplacer; vous pouvez aussi simplement entrer les coordonnées de l’endroit dans la case destination. Et le tour est joué! Votre GPS se chargera du reste. Par contre, tous les navigateurs n’ont pas la même exactitude; le temps et le kilométrage calculés pour un même déplacement peuvent varier légère­ment d’un navigateur à un autre. Toutefois, les grands noms comme TomTom, Garmin, Navman et Route 66 ont déjà fait leurs preuves; ils cons­tituent des produits très fiables en ce qui concerne la précision.

Autre option intéressante et complémentaire à la proposition d’itinéraires : l’enregistrement des trajets. Cette fonction est très appréciée, surtout par les représentants de commerce dont il était question précédemment. Pour ceux et celles qui doivent régulièrement effec­tuer une tournée des marchands, sauvegarder son trajet est très utile. De plus, en utilisant la fonction d’itinéraire étape par étape, il est possible d’ajouter ou de retirer un arrêt sans perdre l’ensemble de la programmation. Voilà
une option qui vous fera économiser du temps. Toujours dans le but de simplifier vos déplacements, certains modèles permettent également un suivi intelligent de ceux-ci. Si, par exemple, vous devez emprunter un chemin différent à cause d’un accident ou de travaux routiers, votre GPS indiquera com­ment retourner à votre trajet initial. N’est-ce pas merveilleux? Par contre, cette option ne fonctionne pas de la même manière d’un navigateur à un autre. Certains répondent rapi­dement à ces changements, alors que d’autres nécessitent un certain temps de réaction. Vous pouvez donc demander au vendeur quels sont les meilleurs dans de tels cas, s’il s’agit pour vous d’une fonction importante.

La qualité des cartes
Les navigateurs s’appuient évidemment sur les données de cartes mémorisées, mais tous n’utilisent pas les mêmes cartes. Des variantes existent donc d’une marque de GPS à une autre. Il faut aussi comprendre que de nouvelles rues et intersections sont construites chaque jour dans le monde; donc il est possible que certains endroits nouvellement aménagés ne soient par repérables par votre GPS. Il est donc important de régulièrement mettre à jour les cartes de votre GPS par Internet en suivant les procédures recommandées par le fabricant et en tenant compte du modèle. Les quelques minutes que cela vous prendra pourraient bien vous en épargner beaucoup plus lors de vos déplacements futurs. Il est donc suggéré aux grands utilisateurs d’investir dans des cartes de haute qualité. La plupart des GPS vendus au Québec ne contiennent que les cartes des grands centres du Canada et des États-Unis. D’autres incluent certaines régions euro­péennes et, souvent, seulement les principales agglomérations de la France. Donc, si vous voya­gez beaucoup et particulièrement en Europe ou dans des endroits plus éloignés, vous devrez certainement acheter des cartes supplémentaires.

Pour ce qui est de la manière dont les GPS obtiennent les informations de guidage, les grands de l’industrie utilisent tous le puissant processeur de l’entreprise californienne SiRF, qui affiche les cartes avec une très grande précision lors des déplacements et qui pos­sède une excellente rapidité d’exécution. Il s’agit donc d’un élément à considérer lors de votre magasinage. Il existe d’autres processeurs, mais ils sont généralement moins performants. D’ailleurs, si le pare-brise de votre voiture est athermique, vous devrez vous assurer que votre GPS possède un processeur SiRF III ou mieux, sans quoi vous devrez vous procurer une antenne afin d’assurer une parfaite trans­mission des ondes.

D’autres fonctions optionnelles et ô combien utiles!
Afin d’ajouter au plaisir, certains fabricants offrent la possibilité de profiter non seule­ment du guidage en direct, mais aussi d’un guidage vocal évolué. Grâce à la technolo­gie de la synthèse vocale, on peut aujour­d’hui entendre des indications aussi précises que des noms de rues et de lieux. Parfois, un sim­ple « tournez à gauche » peut sem­bler vague lorsqu’on se trouve près d’un carrefour complexe. Maintenant, grâce à la grande évolution des logiciels, ceux-ci peuvent par exem­ple vous indiquer à l’avance de vous placer dans la voie de gauche en vue d’un virage à gauche. Voilà qui est assez révolutionnaire et qui contribue grandement à rendre paisibles et agréables vos grandes excursions en voiture.

Largement répandue depuis l’application de la nouvelle loi sur l’utilisation du cellulaire au volant d’un véhicule, la fonction mains libres est aussi très utile. Grâce au haut-parleur de votre GPS, vous pouvez jouir de la fonction mains libres si votre téléphone est compatible avec votre GPS. Une liaison Bluetooth transmettra l’appel entrant à votre GPS, vous permettant de pour­suivre votre conduite en toute sécurité. De plus, si votre GPS est doté du système d’ajus­tement automatique du volume en fonction du bruit ambiant, il ajustera le volume au besoin lorsque vous accélérerez ou lorsque vous vous trouverez dans un secteur bruyant.

Comme la mode est aux appareils multifonc­tions, plusieurs navigateurs GPS possèdent certaines fonctions propres aux appareils multi­médias portatifs. Lecture de fichiers MP3, MP4 et livres électroniques ne sont que quelques-uns des petits extras que l’on peut trouver dans certains modèles. Finalement, en plus de l’option de lecture des limites de vitesse dans certains secteurs, l’option donnant accès aux pré­visions météorologiques et, surtout, celle per­­mettant la détection de radars fixes ou mo­biles sont parmi les favorites des utilisateurs.

Le navigateur GPS est donc un appareil qui peut s’avérer simple ou complexe, abordable ou dispendieux. Cela dépendra de vous… ou plutôt de vos besoins.