ZONE ABONNÉE      Courriel :     Mot de passe :   Mot de passe oublié?

Gabrielle Thériault, écodesigner : l’art de faire du neuf avec du vieux!






À 10 ans, un de ses jouets préférés était la machine à coudre de sa mère. Elle s’affairait avec enthousiasme à créer par essais et erreurs, des vêtements qu’elle portait ensuite. Déjà, la jeune Saguenéenne Gabrielle Thériault avait en elle la fibre artisanale qui allait plus tard la faire connaître auprès des femmes accros aux articles féminins.

Même si Gabrielle Thériault, aujourd’hui âgée de 23 ans, a laissé aux autres le soin de réaliser du prêt-à-porter, elle n’a pas pour autant laissé tomber sa machine à coudre. Elle a bien au contraire poussé encore plus loin sa démarche artisanale. Citoyenne responsable jusqu’au bout des doigts, elle crée maintenant des sacs à main colorés et originaux en ayant pour devise « Sensibiliser la population à un meilleur mode de consommation ».

L’écodesigner court ainsi les friperies de sa région et attend patiemment les sacs de poubelles remplis de vêtements mis de côté lors du ménage du printemps et de l’automne de son « réseau d’affaires », afin de trouver les tissus qui lui permettront de créer sans gaspiller. Depuis sept ans, la pêche a été si bonne que les pantalons et les cravates style papi se font rares au Saguenay–Lac-Saint-Jean!

Des créations uniques signées Gabia

« Au début, je créais des sacs à main pour mon plaisir, jusqu’à ce qu’une amie me pousse à participer à une parade, il y a environ quatre ans. C’est à partir de là que tout a réellement commencé, parce qu’à la suite de cette parade, j’ai tout vendu. Je savais que je tenais quelque chose, que je devais élaborer le produit », raconte la jeune créatrice. À cette époque, elle n’a fait ni une ni deux et a laissé son emploi de décoratrice dans un magasin à grande surface pour se lancer en affaires.

« Avec une autre amie, Bianca, j’ai ouvert un atelier-boutique (Gabia) sur la rue Racine, dans le centre-ville de Chicoutimi. Elle, elle avait envie de démarrer quelque chose, et moi, j’avais le produit », se souvient Gabrielle. Pendant un peu plus d’un an, les deux copines ont pris plaisir à s’inspirer mutuellement et à confectionner ensemble des sacs à main à partir de jeans, d’anneaux à rideaux ou de boutons de chemisiers – de tout ce qui leur tombait sous la main, en somme –, avant que chacune ne décide finalement de prendre sa propre direction. Cependant, cette seule année aura suffi pour que Gabrielle Thériault fasse connaître ses produits. Elle avait pris son envol.

Éthique et responsable

Artisane à temps plein, mais aussi maman depuis quelques mois, Gabrielle Thériault concilie avec brio vie professionnelle et vie familiale. Elle a maintenant pignon sur rue dans sa cuisine pour rester tout près de sa fille, tout en se réservant du temps pour la création de sacs à main. À elle seule, elle confectionne 10 sacs par semaine pour répondre aux besoins d’une clientèle sans cesse grandissante. Elle parvient à trouver les bons matériaux et à les assembler de façon harmonieuse. Entre le bruit des aiguilles qui cavalent sur sa machine à coudre et la mélodie des rires de sa fille, Gabrielle Thériault peut être fière du travail accompli. Il s’agit ni plus ni moins de petites merveilles à 85 % recyclées, à garder à portée de la main.

Les créations de Gabrielle Thériault sont disponibles aux endroits suivants :

- Atelier-boutique Gabia, Chicoutimi
- Twist design, Jonquière
- Rebelle des bois, L’Anse-Saint-Jean
- L’air libre, Les Îles-de-la-Madeleine
- Émile Denis, Saint-Raymond de Portneuf

Voir les coordonnées complètes à la fin du magazine

Voir tous les artistes & artisans