ZONE ABONNÉE      Courriel :     Mot de passe :   Mot de passe oublié?

Prise la main dans le sac…

Cynthia Dinan-Mitchell, sérigraphe





Artiste en arts visuels, Cynthia Dinan-Mitchell a déjà exposé ses œuvres en collectif ou en solo au Québec, ailleurs au Canada, en Belgique, en Bulgarie, au Mexique, aux États-Unis, au Brésil… Mais là où vous avez le plus de chance de voir l’une de ses sérigraphies, c’est dans la rue, accrochée au bras d’une femme. Ne le dites pas aux puristes, mais cette grande artiste conçoit aussi de magnifiques sacs à main…

En sortant de l’Université Concordia avec son baccalauréat en arts visuels sous le bras, Cynthia Dinan-Mitchell se demandait comment elle allait gagner sa vie. L’un de ses premiers pas a été de s’inscrire au Conseil des métiers d’art pour participer au Salon des métiers d’art de Montréal et de Québec pour y vendre ses sérigraphies sur papier. Juste avant son premier salon, elle a une petite crainte. « Qu’est-ce que je fais si ça ne marche pas? » se demande-t-elle. Elle décide alors de faire aussi un produit utilitaire, des sacs à main. Pourquoi des sacs? « J’ai toujours aimé les sacs à main, ça me fait donc plaisir de les essayer et de les porter. En plus, tu n’as pas besoin d’avoir une cabine d’essayage dans les salons de métiers d’art : “One size fit all”. »

Pour son premier salon, elle a donc fabriqué 50 sacs et ils se sont tous vendus! « Je trouve maintenant que mes premiers sacs étaient assez ordinaires mais, graduellement, ils se sont grandement améliorés. » On la croit sur parole lorsque l’on sait qu’aujourd’hui, environ 500 sacs signés Dinan-Mitchell s’écoulent dans chaque salon, tant à Québec qu’à Montréal. Et chacun est vraiment unique, une œuvre d’art.

Un incubateur d’idées
Quelques années après sa sortie de Concordia, Cynthia est revenue à Québec, sa ville natale, pour faire sa maîtrise en arts visuels à l’Université Laval. Le thème de son mémoire? « La décoration et la sérigraphie : créer des espaces dans les galeries d’art. » C’est évidemment de cette recherche universitaire et de sa démarche personnelle d’artiste que découlent les expositions dans les centres d’art qui ont suivi. Mais ses expositions ne sont pas le seul résultat de sa quête artistique : les sacs à main en profitent aussi…

« Je conçois l’art comme étant plus intellectuel, plus complexe, explique Cynthia. Ça demande plus de recherches pour la conception d’une œuvre qui fera vivre une expérience particulière aux visiteurs de la galerie d’art. L’artisanat est plus utilitaire, mais j’y ai beaucoup de plaisir. En fait, mes sacs sont comme un produit dérivé de mes recherches en arts visuels. Par exemple, mes kiosques dans les salons de métiers d’art sont un peu comme les installations que je réalise dans les centres d’art. Je fais des mises en espace dans les deux endroits. »

À la fois artiste et artisane, Cynthia ne se sentirait pas entière sans ses côtés « santé » et « givré ». L’un nourrit l’autre, et c’est la femme d’affaires et de marketing qui leur permet de se développer librement.

Libre expression
Cynthia ne le cache pas, l’artisane permet à l’artiste de ne pas trop se soucier des problèmes d’argent. « Je peux me permettre de travailler avec de meilleurs produits et d’avoir de l’aide. Par exemple, pour mes sacs, j’ai une couturière avec moi deux jours par semaine depuis trois ans et quelqu’un qui coupe mes tissus depuis quelques semaines. Ça me permet de me consacrer davantage à la création, puisque je me réserve la partie plus artistique des sacs : les illustrations, les motifs, les couleurs, les coutures décoratives… » Ce qui ne l’empêche pas de voir à la qualité de l’ensemble et de toujours chercher à l’améliorer. Par exemple, depuis quelques années, ils sont tous fabriqués avec du tissu imperméable.

Pour le style, le côté artiste prend le dessus. « Je découvre plusieurs visuels en faisant mes recherches en arts visuels. Les vieilles illustrations des encyclopédies m’inspirent aussi beaucoup, entre autres les bibittes. » Des « bibittes » que nous n’aurions pas toujours le goût de rencontrer dans la nature, mais qui font de si jolis sacs… Pour vous en convaincre, ou pour savoir où vous en procurer, consultez son site Internet (www.cynthia-virginie.com).

Voir tous les artistes & artisans