Nathalie Morin et Serge Tardif : artisans du bois

Nathalie Morin et Serge Tardif : artisans du bois.
Ensembles de cuillères à salade.
Anneaux à serviette de table.
Paniers en bois.
Cache-pots réversibles avec liège.
Lampe d'ambiances.





À partir d’un simple morceau de bois, Nathalie Morin et Serge Tardif transforment banalité en originalité. Jouant de formules méthodiques et métaphoriques pour créer, ils parviennent à insérer dans le quotidien des gens une vision renouvelée des objets utilitaires. Pour eux, même la cuillère à salade, en plus d’être pratique, doit être belle. Elle est même sculpturale.

S’ils arrivent à de tels résultats, c’est qu’ils se complètent à merveille. « Serge est plus poète. Je suis plus mathématique. C’est ce qui fait que notre équipe est intéressante. On aime s’influencer », concède Nathalie Morin. C’est aussi que le tandem travaille ensemble depuis 1990.

Ils se rencontrent pour la première fois en 1989 lors d’un voyage d’étude qui les conduit de Paris à Rome avec une escale à Florence. Tous deux sont finissants en design de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal. Ils se découvrent bientôt des intérêts communs, dont la passion de créer. Depuis, ils ne se sont plus quittés, leur histoire étant aussi devenue une histoire d’amour.

Déjà à cette époque, le bois est le matériau qu’ils préfèrent à toute autre matière pour mettre à profit leurs connaissances. Lui pratiquait l’ébénisterie avant même d’étudier le design et, elle, aime la chaleur et la beauté de la matière . Elle qualifie la fibre du bois de « capricieuse et surprenante à la fois par ses traits de caractère uniques : un petit nœud ici, une pochette résinifère là, un chemin de ver ou une incrustation minérale ». Le bois est sans contredit un défi intéressant pour les deux designers.

Assoiffés de beau, d’originalité et d’efficacité, ils aiment réinventer certains objets du quotidien qu’ils ne trouvent ni jolis, ni pratiques. Il en résulte une collection (anneaux à serviettes, support à photos, panier à salade, etc.) pleine de prouesses artistiques et produite avec patience, certains articles ayant été pensés plus de trois ans avant de prendre forme.

« Notre désir est d’insuffler aux objets une légèreté, un mouvement et une fluidité », explique Nathalie Morin. « Au départ, renchérit Serge Tardif, quand on veut concevoir quelque chose, on se dit que rien n’existe. On n’est pas des gens qui feuillètent des revues de design. On est complètement à part de la mode. En fait, on rejette tout ce qui est à la mode. »

Le regard qu’ils portent sur le quotidien est rafraîchissant et actuel. Le couple fait sensation. On les remarque partout où ils passent. Chaque année, ils reçoivent d’ailleurs un honneur. En 2004, ils obtenaient le Prix d’excellence Plein Art; ils ont d’ailleurs participé de nouveau à l’évènement Plein Art au mois d’août dernier. Gageons maintenant que, si dame nature pouvait s’exprimer autrement que par la pluie et le beau temps, elle leur offrirait une mention quant à leur sensibilité face à l’environnement : le duo ne travaille que le bois d’ici (l’érable, le cerisier, le noyer et parfois le platane), préfère le moulage à la sculpture et utilise des finis à l’huile non toxiques. À tous les deux, chapeau!

Voir tous les artistes & artisans