Jean Airoldi, designer de mode et chroniqueur






Peu de Québécois ignorent qui est Jean Airoldi. Originaire des Cantons-de-l’Est, il s’est d’abord fait connaître comme designer de mode, puis grâce à ses chroniques de conseils mode à la télévision. Mais c’est surtout son émission diffusée à Canal Vie, Airoldi pour une sortie, qui l’a rendu populaire auprès de milliers de téléspectateurs. Il y refait de A à Z la garde-robe et le style d’un duo, plus souvent un couple, en plus de distribuer ses fameuses et redoutées contraventions de style!

Le printemps dernier, le public a pu découvrir un autre côté de son designer de mode favori lors de la diffusion de l’émission Les Airoldi habillent leur maison, qui a attiré près d’un demi-million d’auditeurs par semaine. Le créateur et sa femme, Valérie Taillefer, y ont rénové de fond en comble leur nouvelle maison sur l’île des Sœurs, sous l’œil des caméras. « Ce n’était pas une première pour nous! raconte Airoldi. On avait déjà “renippé” deux de nos chalets et on avait eu beaucoup de plaisir à le faire. On se complète très bien, Valérie et moi. Elle a l’œil pour changer et améliorer une pièce et pour trouver des meubles qu’elle va ensuite complètement transformer. »

« Je suis née là-dedans, confie Valérie. Mes parents ont toujours fait ça, acheter des maisons qui avaient un très grand potentiel et les rénover complètement. Donc, quand je visite une maison, ça ne me dérange pas si la déco n’est pas au goût du jour, car je sais tout de suite comment je vais pouvoir l’améliorer. Il y a des gens qui ne sont pas très à l’aise avec des gros projets du genre, mais moi, au contraire, amenez-en, j’en mange! »

Prendre le gouvernail
Pour la première fois, Jean Airoldi a agi à titre de coproducteur, une expérience intense qu’il a tout de même appréciée. « Disons que c’était beaucoup de travail, car on a complètement rénové la maison en quatre mois seulement! Mais je n’aurais pas pu laisser ma maison entre les mains de quelqu’un d’autre, j’aime trop mettre mon grain de sel et pouvoir incorporer des gadgets qui me plaisent. »

Le couple est même prêt à recommencer l’aventure dès ce prin­temps, mais avec un tout nouveau concept d’émission, qui s’inti­tu­lera Les Airoldi habillent leur cour. Jean sera encore une fois coproducteur. Cette expérience est importante pour le designer, car il aimerait bien un jour diriger lui-même ses projets. « J’aimerais beaucoup faire de la production, décider de mes affaires », confie-t-il.

Le public pourra visionner à Canal Vie dès le printemps 2012 comment les Airoldi procéderont pour rénover leur cour. Si les plans ne sont pas encore faits, Jean Airoldi est sûr d’une chose : « On fait une cure de rajeunissement complet, on arrache tout et on recommence! »

Le design sous toutes ses coutures
Cet intérêt pour le design, qui s’étend au-delà des vêtements, est naturel pour Jean Airoldi. « Choisir une belle poignée de porte, c’est aussi du design! » affirme celui qui signe aussi une ligne de meubles pour Trévi. Ce n’est donc pas un hasard si le designer est pour une deuxième année consécutive le porte-parole du Salon de l’habitation lors de la 32e édition, qui se tient du 18 au 27 mars à la Place Bonaventure. « J’aime beaucoup découvrir les gadgets, ce qu’il y a de nouveau sur le marché, comme les produits verts et environnementaux, qui sont présentement une grosse tendance. »

Les Airoldi en profiteront aussi pour donner une conférence pendant laquelle ils partageront avec le public leur expérience. Ils parleront aussi de rénovation et du style shabby chic que Valérie a mis de l’avant dans leur nouvelle maison. Et le design de mode? Si Airoldi ne confectionne plus de collection portant son nom depuis un peu plus de cinq ans, il avoue qu’il ne ferme pas complètement la porte à de futures collaborations, comme celle qu’il a eue durant deux ans avec L’Officiel, une division de Tristan & Iseut désormais disparue. « C’était vraiment le plus beau métier du monde! Je faisais les dessins et les ajustements, et il y avait toute une équipe derrière moi qui s’occupait du reste. C’était un tout autre univers que lorsque je créais mes propres collections et que je faisais tout! » se souvient-il.

Mais le designer caresse aussi plusieurs autres projets : « Je tra­vaille présentement sur une ligne de cosmétiques. J’aimerais beaucoup aussi sortir mon parfum! Et je ne te dis pas qu’un jour on ne sortira pas une ligne de literie ou de rideaux », énumère-t-il. De plus, un livre se retrouvera sans doute sur les tablettes d’ici l’automne prochain : « Ce sera un livre de trucs, une espèce de guide qui donnera des conseils sur comment s’habiller selon notre type de silhouette », conclut-il.

Voir tous les artistes & artisans