ZONE ABONNÉE      Courriel :     Mot de passe :   Mot de passe oublié?

Martine Buczkowski, céramiste






Ensoleillée et joyeuse… Ces deux mots décrivent parfaitement la vaisselle de faïence façonnée par Martine Buczkowski. Dans son atelier de Saint-Jean-de-Matha, les couleurs vives de la production de la céramiste ravivent les yeux et les cœurs.

Cuisine ensoleillée
L’un des grands avantages de la vaisselle de Martine, c’est qu’on n’a pas à la ranger. Tout le plaisir réside dans la possibilité de la laisser sur les comptoirs ou sur la table, tant elle charme l’œil. « Mes pièces sont conçues pour rester à la vue parce qu’elles décorent bien une pièce. Ça punche tout en étant fonctionnel », affirme l’artisane.

Martine était étudiante en arts plastiques au Cégep du Vieux-Montréal lorsqu’une amie lui a fait découvrir la céramique. Il a suffi qu’un peu d’argile passe entre ses mains pour que naisse une passion qui dure toujours 30 ans plus tard. Eh oui! Voilà déjà trois décennies que Martine expérimente jour après jour de nouveaux horizons avec la céramique, si ce n’est une interruption à la fin des années 1980. Rattrapée par la récession, elle a alors séjourné sur les bancs de l’université, le temps d’obtenir un baccalauréat en design d’environnement. « Ensuite, je me suis demandé ce que je ferais si je n’avais pas à gagner ma vie… La réponse est venue tout de suite : de la céramique. J’ai donc repris mon travail exactement où je l’avais laissé quelques années auparavant. Et ça a décollé! » raconte-t-elle.

Une maison centenaire
Déménagée à Saint-Jean-de-Matha en 1997 « à cause d’un homme », Martine s’est installée dans une maison centenaire en bardeaux de cèdre au cœur du village. Elle y reçoit sa clientèle dans une petite boutique adjacente à son atelier, ouvert aux visiteurs curieux. « Quand ça adonne, je fais visiter mon atelier et je fais des démonstrations », annonce-t-elle.

En fait, on n’a pas à la supplier pour qu’elle parle de son métier, qu’elle adore. Lorsqu’il s’agit de céramique, elle est intarissable. « Il y a une fascination parce que ça part d’un matériau inerte. Puis, les pièces gagnent une âme, tellement l’argile est pétrie, tournée, tournassée, décorée, peinte, cuite deux fois… La pièce n’est jamais impersonnelle! » s’enthousiasme Martine.

Ainsi, après avoir tourné la pièce, Martine la laisse sécher avant de la peindre de couleurs franches, généralement au tour aussi. Les seules teintes qu’elle utilise sont le blanc, le noir, les couleurs primaires et des secondaires. Puis, elle cuit la pièce une première fois à basse température (environ 982 °C). Elle y applique ensuite une glaçure transparente qu’elle a elle-même concoctée avant de la cuire une seconde fois à 1177 °C. L’assiette, la cocotte ou le bol est enfin prêt à servir tous les jours.

Au quotidien
Joyeusement peinte, la céramique de Martine est en quelque sorte sa toile d’artiste, mais elle est en trois dimensions et utilitaire. « Mes pièces vont au four et au lave-vaisselle. On peut cuisiner avec elles, manger dedans… C’est vraiment de la vaisselle fonctionnelle qu’on peut utiliser tous les jours. Et pourquoi est-ce que ça ne pourrait pas être beau? » s’exclame-t-elle.

L’artiste céramiste est donc continuellement à la recherche de nouveaux décors, de nouvelles idées. « Ça amène l’art dans le quotidien. Ce n’est pas parce que c’est beau qu’il faut que ça reste dans les armoires, au contraire », affirme Martine.

Pour cet usage quotidien, Martine fabrique de petites séries et des accessoires de cuisine, comme le beurrier, la cocotte, le mortier… Et toutes ses créations s’harmonisent, puisqu’elle travaille toujours avec les mêmes couleurs. « Mes pièces se répondent par les couleurs et les motifs », explique-t-elle. Ainsi, un bol à salade acheté une année s’agencera très bien avec des assiettes acquises plus tôt ou plus tard. « Et si les gens ne trouvent pas exactement ce qu’ils cherchent, ils commandent », assure-t-elle.

Alors, qu’attendons-nous pour ensoleiller cuisine et salle à manger? L’hiver s’en vient, réchauffons déjà l’intérieur de nos maisons et de nos vies…

Atelier et boutique
256, rue Sainte-Louise
Saint-Jean-de-Matha
Tél. : 450 886-3260

En vente aussi au Salon des métiers d’art de Montréal

Voir tous les artistes & artisans